- PUBLICITÉ -
Isabelle Baril: Une coiffeuse

Isabelle Baril

Isabelle Baril: Une coiffeuse, une artiste et une styliste éclectique

Elle a 20 ans de métier dans le domaine de la coiffure et elle a su combiner son talent d’artiste, son style éclectique et son sens des affaires pour ouvrir son propre salon sur le boulevard Arthur-Sauvé, au nord de l’autoroute 640.

«J’ai étudié en coiffure dès l’âge de 17 ans. D’autres branches m’intéressaient, dont la criminologie, mais c’est mon côté artistique qui m’a fait choisir la coiffure», de dire Isabelle Baril, qui est une artiste d’abord dans l’âme. En plus de faire de la coiffure, elle fait du tatouage et de la peinture.

Avant d’ouvrir son propre salon en 2010, elle a commencé à faire de la coiffure en travaillant pour d’autres. «C’est le meilleur conseil à donner à ceux et celles qui commencent dans le métier. Le but est d’acquérir de l’expérience. On apprend des trucs qu’on n’apprend pas nécessairement à l’école et, par la suite, on a un meilleur bagage.»

Après avoir eu ses enfants, elle a eu son salon pendant trois années à sa résidence de Saint-Eustache. Toutefois, travailler en solitaire, ce n’était pas vraiment son plan de carrière: «J’ai besoin de travailler en équipe. J’ai préféré avoir pignon sur rue pour être plus confortable et être plus professionnelle. J’ai travaillé dans des salons à Montréal et j’ai voulu reproduire en banlieue un salon avec ambiance urbaine et très moderne. La clientèle me disait que ça manquait à Saint-Eustache.»

Le banquier lui a demandé pourquoi ouvrir un commerce en pleine récession. Elle a répondu: «Même si on est en récession, vos cheveux vont toujours pousser. En plus, nous sommes comme un antidépresseur pour les femmes. Entre un voyage dans le Sud qui coûte cher et une coupe de cheveux, elles vont venir nous voir.»

Isabelle Baril a décidé d’appeler son entreprise Éclectic Salon & Spa. «J’ai également étudié en design intérieur. Éclectique en design veut dire plusieurs styles, lesquels de prime abord ne vont pas ensemble, mais une fois qu’ils sont regroupés donne un look qui s’harmonise. Comme nous offrons plusieurs services différents, je trouvais que ce nom décrivait bien l’endroit et la propriétaire.»

En plus de coiffer et gérer huit employées, un quart de son temps de travail est consacré au tatouage. «Mes clients pour les tatoos sont des gens sérieux. Éclectic n’est pas une shop à tatouage où l’on retrouve des dessins sur le mur et on les reproduit sur un corps. Pour moi, un tatouage c’est du cas par cas. Je discute avec le client et je vais produire un dessin significatif dans sa vie. Le client approuve et je fais le tatouage.»

Depuis son ouverture en 2010, Isabelle Baril estime que son commerce est toujours en nette progression. Elle indique que pour réussir en affaires, ça prend un front de bœuf et de l’entêtement. «Il faut croire profondément en soi et avoir une détermination à toute épreuve et un bon sens de l’humour. Si on écoute tout ce que les gens nous disent, on n’avancera jamais», dit‑elle.

De surcroît, elle est éducatrice nationale pour la compagnie Paul Mitchell. Elle se promène à travers le Canada pour donner de la formation aux coiffeurs.C’est qu’Isabelle Baril aime bien se fixer des buts dans la vie. «Après cinq ans de métier, explique‑t‑elle, je m’étais fixé comme but que je voulais être artiste de plateau. J’ai travaillé pour quelques compagnies et ainsi fréquenté de gros rassemblements annuels de coiffeurs. La compagnie Paul Mitchell m’a approchée pour présenter les nouvelles tendances aux coiffeurs.» Elle doit d’ailleurs aller à Las Vegas au mois de mai pour sa prochaine formation et retransmettra par la suite ses nouvelles connaissances, entre autres, à Chicoutimi, Rivière-du-Loup, Québec et Montréal.

Nom de l’entreprise: Éclectic Salon & Spa

Propriétaire: Isabelle Baril

Année de création: 2010

Nombre d’employées: 9

Sphères d’activité: salon de coiffure et d’esthétique

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top