- PUBLICITÉ -
Guylaine Tremblay, en toute simplicité

Photo Geneviève Blais

Guylaine Tremblay s’est adressée aux quelque 200 entrepreneures qui ont pris part au Dîner de la femme de la CCI2M, le 19 mars.

Photo Geneviève Blais

C’est sous la forme d’une entrevue menée par Claudia Lalancette que la CCI2M a reçu sa conférencière invitée, Guylaine Tremblay.

Photo Geneviève Blais

La première vice-présidente de la CCI2M, Caroline Parent, la conférencière invitée, Guylaine Tremblay, et le président de la CCI2M, Rodrigo Lavin.

Photo Geneviève Blais

La conférence de Guylaine Tremblay a été fort appréciée.

Conférencière à la CCI2M: Guylaine Tremblay en toute simplicité

Dîner de la femme de la CCI2M

Authentique. Humaine. Généreuse. C’est une Guylaine Tremblay inspirée et inspirante qui s’est adressée aux nombreuses entrepreneures réunies le mardi 19 mars, dans le cadre du Dîner de la femme de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Deux-Montagnes (CCI2M).

Authentique. Humaine. Généreuse. C’est une Guylaine Tremblay inspirée et inspirante qui s’est adressée aux nombreuses entrepreneures réunies le mardi 19 mars, dans le cadre du Dîner de la femme de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Deux-Montagnes (CCI2M).

Adulée par le public et maintes fois primée, la comédienne et animatrice a parlé de son parcours professionnel, des projets qui l’ont marquée, mais a aussi abordé avec beaucoup d’honnêteté les défis propres à son métier qui, pour plusieurs, est synonyme de précarité.

«Ça ne m’a jamais angoissée d’être travailleuse autonome. C’est comme un moteur pour moi de ne pas savoir l’avenir. L’idée de penser que tout est à faire, que tout est possible, ça a toujours été quelque chose qui me stimule» , a-t-elle souligné.

Un propos qui résonne avec force dans le quotidien des gens d’affaires pour qui le doute se veut souvent le catalyseur d’une force insoupçonnée, source de succès.

Alors que la série Unité 9 se termine, Guylaine Tremblay, qui incarnait depuis sept ans le personnage de Marie Lamontagne, pourrait avoir des appréhensions, mais il n’en est rien. Elle a confiance en la vie et en ce qu’elle lui réserve. «C’est un diamant dans ma carrière, Unité 9, et j’ose croire qu’il y en aura d’autres [http://des diamants]» , a-t-elle dit.

Se respecter comme femme, comme mère

Mère de deux filles, la comédienne s’est aussi exprimée sur la conciliation travail-famille qui s’avère un enjeu majeur pour bien des femmes d’affaires. «On fait des choix différents, absolument, mais toutes les femmes qui ont des enfants doivent imposer leurs enfants… avec le sourire et de façon positive. Il ne faut pas faire semblant de ne pas en avoir. Il faut les imposer» , a-t-elle affirmé, sans hésitation.

Par son témoignage et sa nature attachante, Guylaine Tremblay a habilement su rejoindre les participantes au dîner dans leur réalité d’entrepreneure, de mère, de femme. Elle a réussi à créer un lien fort avec son auditoire, lien qui a d’ailleurs été favorisé par la formule, sous forme d’entrevue, proposée par la CCI2M.

Un succès renouvelé

Comme par les années passées, le Dîner de la femme a été couronné de succès. L’événement, qui s’est déroulé à la salle de réception Sous le charme des érables, à Saint-Eustache, a rassemblé pas moins de 200 convives, dont une grande majorité de femmes d’affaires. Guylaine Tremblay a d’ailleurs profité de la tribune qui lui était offerte pour leur exprimer toute son admiration.

«Je suis touchée de voir toute cette passion qui vous habite. Je trouve que vous êtes des exemples très concrets d’où on est rendus comme société. On n’aurait pas vu cela il y a 50 ans, autant de femmes réunies. Ça aurait été vos maris. C’est très important l’image que vous donnez aux jeunes filles» , a-t-elle fait valoir.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top