- PUBLICITÉ -
Francine Mondou: Faire des affaires au rythme de la musique

Francine Mondou est en affaires depuis 26 ans avec son magasin et son école de musique.

Francine Mondou: Faire des affaires au rythme de la musique

Enseignante de formation en orgue classique, Francine Mondou a enseigné pendant 10 ans, soit jusqu’en 1987, année où les trois magasins et la seule école de musique à Saint-Eustache ferment leurs portes en raison de la récession économique. Pour se retrouver du travail, elle a donc décidé d’avoir son propre magasin et son école.

«J’enseignais, dit‑elle, au Triangle musical au centre commercial Place Saint-Eustache. Je n’avais donc plus d’emploi comme enseignante et mes amis non plus. Je n’étais pas trop consciente que nous étions en récession. Je suis allée au CLD (Centre local de développement) pour avoir une subvention afin de partir mon entreprise.»

Au‑delà des sous de la subvention, le CLD de la MRC de Deux-Montagnes a appris à Francine Mondou à se structurer en affaires, à faire des plans et des bilans pour planifier le démarrage de son entreprise. Elle a décidé de louer un local commercial de 1 000 pieds carrés au 141, rue Saint-Laurent et ses amis profs de musique sont devenus les enseignants de son école.

«À l’ouverture du Centre de musique Francine Mondou, il y avait déjà 100 élèves à notre école. J’étais bien entourée avec huit ou neuf professeurs, et le CLD suivait ma gestion», raconte la propriétaire, dont le magasin et l’école sont toujours au même endroit depuis 26 ans, mais avec 4 000 pieds carrés de superficie.

Elle ajoute: «Nous avons maintenant 25 professeurs à temps partiel. Chacun de mes enseignants est un spécialiste de son instrument. C’est ce qui fait la force de notre école. Chez nous, un prof de piano n’enseigne pas la guitare.»

Selon Francine Mondou, le magasin et l’école ne vont pas l’un sans l’autre. Si quelqu’un achète un instrument, il veut apprendre à en jouer correctement et va prendre des leçons. Ceux qui jouent déjà de la guitare et qui suivent des cours vont vouloir s’en procurer une de meilleure qualité.

Le Centre de musique Francine Mondou compte entre 500 et 600 élèves en cours privés chaque semaine. Il y a deux secrétaires qui ne font que la gestion des horaires des cours des élèves et les concerts de fin d’année. En passant, le prochain concert des élèves aura lieu le 8 juin à la polyvalente Deux-Montagnes (PDM).

Pour les cours, sa clientèle actuelle est âgée de 5 ans à 80 ans. Francine Mondou indique qu’au début de son aventure, c’était juste des enfants qui étaient amenés par les parents pour l’apprentissage du piano parce que c’était le rêve de maman. «Aujourd’hui, dit‑elle, les adultes ne transfèrent plus leur rêve dans l’enfant. Ils ont toujours rêvé, mais viennent l’essayer. On peut apprendre d’un instrument à n’importe quel âge. La motivation d’un adulte pour apprendre est plus forte que l’enfant. La musique est plus facile à apprendre qu’une autre langue. Les méthodes d’enseignement ont changé et les résultats sont plus rapides.»

Avec ce qu’est devenu son magasin et son école, Francine Mondou n’a pas vraiment le temps de donner des cours. Elle s’occupe avant tout de l’administration de son entreprise et de locataires, car elle est aussi la propriétaire de l’ensemble du centre commercial entourant ses locaux. Elle ne ressent toutefois pas le besoin d’agrandir encore son entreprise.

«Je suis très fière de ma réussite. Je n’ai pas vraiment subi la récession en 1987 et je n’ai jamais eu de pépins depuis ce temps. L’an passé, nous avons fêté nos 25 ans. À chaque anniversaire important, je me pose la question “Est‑ce que je continue”, et la réponse est toujours “Oui”», termine Francine Mondou.

Propriétaire: Francine Mondou

Nom de l’entreprise: Centre de musique Francine Mondou

Année de création: 1987

Nombre d’emplois: 25

Sphère d’activité: Magasin et école de musique

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top