- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Êtes-vous prêt à laisser la place à la relève?

Action relève chefs d’entreprises

Vous êtes chef d’entreprise et vous commencez à prendre de l’âge. Vous commencez à vous poser des questions sur le processus de la relève pour votre compagnie? Une série d’inquiétudes et de questions vous vient à l’esprit? Sachez que vous êtes nombreux, chefs d’entreprises au Québec, à commencer tranquillement à envisager la retraite.

Pour discuter de cette question, les partenaires en développement et en emploi de la région des Laurentides ont uni leurs efforts pour organiser une rencontre afin de discuter des défis de la relève en entreprise récemment, à l’hôtel Impéria de Saint-Eustache.

Pour l’occasion, les organisateurs ont invité Nicole Côté, psychologue et spécialiste en réussite en entreprise. «L’important, dans le processus de relève en entreprise, est de laisser la chance à d’autres de prendre leur place», a-t-elle mentionné.

Devant un auditoire captif, la conférencière a abordé différents aspects du processus de la relève en entreprise. Séparé en plusieurs sections, elle a surtout parlé de l’attitude et des qualités d’hommes d’affaires fondateurs d’entreprises. «Souvent, les entrepreneurs se posent plusieurs questions: Mon entreprise va-t-elle survivre? Qui va me succéder? Quel sera mon héritage?» a-t-elle énuméré.

Selon la professionnelle, il est normal que le fondateur d’une entreprise éprouve des difficultés lorsqu’il est le temps de penser à l’avenir de sa compagnie. D’après Mme Côté, souvent, l’entreprise est comme un bébé que les entrepreneurs ont mis au monde. «La démarche la plus difficile dans un processus de relève est d’apprendre à faire confiance», mentionne-t-elle.

Même si le départ à la retraite se vit différemment pour l’ensemble des individus, la psychologue a tout de même sorti différentes réalités communes à l’ensemble des chefs d’entreprises. Selon son analyse, la majorité des entrepreneurs éprouve des difficultés à trouver une occupation secondaire lors du passage à la retraite. «La vie ne s’arrête pas là», a-t-elle ironisé.
«Les entrepreneurs sont souvent des personnes énergiques, déterminées et efficaces. Souvent, les gens ont peur du vide après tant d’années de travail», dit-elle.

Pour pallier cette situation, la conférencière a donné comme solution de discuter de la place que la personne retraitée aura au sein de l’entreprise. «Ça peut être simplement d’avoir un bureau dans l’entreprise avec un ordinateur pour venir de temps à autre naviguer sur Internet», a-t-elle donné comme exemple. L’important selon elle, c’est que la personne puisse effectuer son départ en douceur.

En guise de solution, Mme Côté a évidemment rappelé l’importance des loisirs. «En conclusion, je dirai qu’il y a plusieurs façons de vivre son départ en entreprise: retrouver sa liberté, partir avec grâce, s’ouvrir à l’inconnu et prendre désormais le temps pour donner à d’autres», a-t-elle conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top