- PUBLICITÉ -
Vos artistes préférés… à portée de cœur

Photo Claude Desjardins

Le conseiller Raymond Tessier et le maire Pierre Charron ont animé cette soirée au cours de laquelle on a procédé au tirage d’une carte privilège donnant 20 accès à des spectacles présentés à La petite église. Ce prix a été remporté par Gisèle Bissonnette.

Photo Claude Desjardins

L’auteure-compositrice-interprète Andréanne A. Malette assurait la partie spectacle de cette soirée commémorative.

Photo Claude Desjardins

Parmi les invités, on reconnaissait l’ex-maire Jean Prévost, en poste au moment des rénovations dont on soulignait le 20e anniversaire.

Vos artistes préférés… à portée de cœur

Le Centre d’art La petite église

Un lieu où se crée une belle proximité avec les artistes, une scène affectionnée par ces derniers qui aiment bien sentir le souffle du public, voilà un peu ce que racontait le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, en soulignant le 20e anniversaire de l’agrandissement de cette salle de spectacle, lors d’une soirée spéciale tenue le 28 mai.

Un lieu où se crée une belle proximité avec les artistes, une scène affectionnée par ces derniers qui aiment bien sentir le souffle du public, voilà un peu ce que racontait le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, en soulignant le 20e anniversaire de l’agrandissement de cette salle de spectacle, lors d’une soirée spéciale tenue le 28 mai.

C’est en effet le 27 mai 1999 (on ne chipotera pas pour une journée) que le Centre d’art La petite église était inauguré dans la forme qu’on lui connaît aujourd’hui, après avoir été fermé pour une période de neuf mois. On y tenait déjà des spectacles depuis son acquisition par la Ville, en 1980, mais la nécessité d’un espace plus vaste s’étant rapidement imposée, on avait entrepris des travaux visant à doubler la superficie de cette salle qui peut désormais accueillir jusqu’à 200 spectateurs.

1 500 spectacles plus tard…

Voilà donc ce qu’on célébrait, ce mardi 28 mai, en compagnie du public eustachois, c’est-à-dire 120 citoyens gagnants d’un tirage tenu à cet effet, de même qu’une soixantaine d’invités, partenaires de la première heure, ex-conseillers et conseillères municipaux qui avaient approuvé le projet, de même que l’ex-maire Jean Prévost, en poste à ce moment-là.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Aux premières loges, se trouvait également le conseiller Raymond Tessier, ardent promoteur de la chose culturelle à Saint-Eustache, et qui annonçait d’autres travaux à venir, touchant notamment l’arrière-scène et la scène elle-même (sur laquelle on se trouve parfois à l’étroit), ainsi que la refonte complète du site Web de l’institution.

Le maire Pierre Charron, qui était conseiller municipal il y a 20 ans, a parlé d’un lieu culturel et d’appartenance pour les Eustachois, rappelant que l’église elle-même avait été bâtie en 1848 et qu’elle s’inscrit donc dans le paysage historique et patrimonial d’une municipalité qui est fort bien nantie à ce chapitre.

En 1980, M. Charron faisait déjà partie de ceux et celles qui soutenaient l’idée de convertir ce lieu en salle de spectacle. «J’y croyais profondément, j’y voyais la possibilité de créer un lieu qui ressemblerait au Vieux-Clocher de Magog. Et je peux vous dire que les artistes aiment se produire ici. Ils adorent ce lieu de communion et d’intimité avec le public. Une fois qu’ils y sont passés, ils veulent revenir» , a dit le maire en précisant que la réputation de La petite église déborde largement nos frontières, citant le passage récent de l’auteur-compositeur-interprète Yves Duteil.

Depuis 20 ans, on a programmé quelque 1 500 spectacles à La petite église. Il s’y tient aussi des galas de reconnaissance, des cours et des ateliers, a fait remarquer le maire pour appuyer l’idée que cet endroit appartient aux citoyens qui, dit-il, la portent fièrement dans leur cœur.

Andréanne et les autres

Et pour boucler la boucle, les 160 personnes présentes ont eu droit au spectacle de l’auteure-compositrice-interprète Andréanne A. Malette, qui s’est dite particulièrement honorée d’avoir été invitée en pareille occasion.

L’artiste y a principalement interprété les chansons de son deuxième album, qu’elle a non seulement écrit et composé, mais coréalisé et produit. «Il y a trois ans, j’ai quitté ma compagnie de disque parce que je souhaitais me présenter de la façon la plus authentique possible, aller au bout de mes idées et faire les choses à ma façon. J’admire les femmes qui s’affirment et, même si tout n’a pas été facile depuis trois ans, j’ai l’impression que je suis en train de devenir l’une de ces femmes-là» , a-t-elle exprimé avec fierté, sous les applaudissements du public. Quand on parle de proximité et d’intimité.

Pour connaître la programmation complète des spectacles présentés au Centre d’art La petite église, visitez le [http://www.lapetiteeglise.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top