- PUBLICITÉ -
Vibrer au son du hard rock avec The Legends

Le groupe The Legends abordera le spectacle comme des puristes

Vibrer au son du hard rock avec The Legends

Le samedi 29 juin, au Centre d’art La petite église

C’est à un rythme assurément hard rock que l’enceinte du Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, vibrera le samedi 29 juin prochain, à compter de 20 h, lors de la venue du groupe The Legends.

Bon Jovi, Billy Idol, Whitesnake, The Cult, Journey, Styx et Bryan Adams sont les groupes ou artistes dont la formation regroupant James Banning comme chanteur, Denis Mongeau à la guitare (il est de la région), Sébastien Parent à la basse et Daniel Camber à la batterie (tous âgés dans la quarantaine) réinterpréteront les succès avec la plus grande des fidélités au niveau des arrangements.

«Nous abordons ça comme des puristes. Si un solo de guitare, de clavier ou de batterie vous a particulièrement marqué dans une pièce, il y a de bonnes chances que vous l’entendiez comme si c’était les vrais. C’est comme si on voulait rendre hommage à ces groupes ou artistes», explique Daniel Camber lors d’une entrevue téléphonique réalisée au moment où The Legends était en train de préparer la mise en scène du spectacle au Centre d’art La petite église.

Rétrécir l’écart des générations

«Nous voulons faire revivre l’esprit de jeunesse des années 1980. Notre génération a beau être deux fois moins nombreuse que les baby-boomers, elle a encore un intérêt pour la musique de ces années‑là. Et ça intéresse aussi les plus jeunes notamment grâce à des jeux vidéo comme Rock of Ages et Guitar Hero. Ça vient creuser l’écart entre les générations», croit Daniel Camber qui souligne au passage que les groupes féminins comme les Go‑Go’s et les Bangles ne seront pas oubliés le 29 juin.

Formé en 2011, The Legends est composé de quatre rockeurs dans l’âme, ce qui ne les a pas empêchés de faire quelques incursions dans le monde de la musique actuelle au cours de leur parcours. «Nous continuons toujours de suivre des cours dans un souci de nous perfectionner», indique le leader du groupe qui possède son école de musique et administre des studios de pratique de batterie sur la Rive‑Sud.

«En fin de compte, ce sera comme une thérapie cette soirée. La musique des années 1980 nous permettait de s’accrocher à quelque chose. Ce sera comme si on se disait « oublions notre vie un instant, nos mauvais souvenirs et retournons à notre adolescence »», conclut Daniel Camber.

Les billets seront en vente, au coût de 25 $, à la porte du Centre d’art La petite église, situé au 271, rue Saint-Eustache, dans le Vieux-Saint‑Eustache, le soir du spectacle. Pour ceux qui voudraient s’en procurer à l’avance, des billets sont aussi disponibles au Centre de musique Francine Mondou, 214, rue Saint-Laurent, à Saint‑Eustache.

Pour en savoir davantage sur le groupe The Legends, il suffit de consulter le [www.thelegendsrock.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top