- PUBLICITÉ -
Une soirée-bénéfice au profit des jeunes et du théâtre

Une Soirée Bénéfice Au Profit Des Jeunes Et Du Théâtre

Une soirée-bénéfice au profit des jeunes et du théâtre

La Comédie humaine

La comédie humaine, une compagnie théâtrale professionnelle et québécoise qui œuvre dans le domaine de l’art et de l’éducation, organisait l’édition 2017 de sa soirée-bénéfice Partage et passion, afin d’amasser des fonds pour maintenir ses activités auprès des milieux scolaires. Le tout se déroulait le 25 septembre au soir, à la Cabane à sucre Constantin, de Saint-Eustache.

La Comédie Humaine, une compagnie théâtrale professionnelle et québécoise qui œuvre dans le domaine de l’art et de l’éducation, organisait l’édition 2017 de sa soirée-bénéfice Partage et passion, afin d’amasser des fonds pour maintenir ses activités auprès des milieux scolaires. Le tout se déroulait le 25 septembre au soir, à la Cabane à sucre Constantin, de Saint-Eustache.

Les convives étaient d’abord invités à un cocktail de bienvenue, avant de se diriger vers la grande salle de réception pour l’événement principal de la soirée. Un souper était servi, agrémenté d’échanges avec plusieurs dizaines de personnalités publiques présentes, tels des musiciens, des sportifs connus et des comédiens. On pouvait croiser au passage, Louise Deschâtelets, Hugo Girard, Yan Rompré et Sylvain Marcel, pour ne nommer que ceux-ci.

«C’est formidable de voir une salle comble ce soir. Il s’agit d’une cause qui nous tient tous à cœur. Les fonds amassés ce soir servent à soutenir la mission pédagogique de La comédie humaine. Nos jeunes, dans les écoles, ont besoin de modèles. Ils peuvent se découvrir une passion grâce au théâtre et à La Comédie Humaine, qui travaille fort pour poursuivre cet objectif. Je vous félicite et je remercie les comédiens qui contribuent grandement à cette mission» , de déclarer Guy Couture, coprésident d’honneur de la soirée.

En effet, l’organisation est au service des jeunes et des enseignants. En tournée, sa mission est de «démystifier, sensibiliser et éduquer» .

«C’est grâce à vous si La Comédie Humaine peut poursuivre ses activités. Quand je vous vois, à une soirée comme celle-ci, ça me donne de l’énergie pour continuer» , ajoute Martin Lavigne, directeur artistique et général de La comédie humaine.

Des rencontres inoubliables

La soirée prenait forme d’un «speed dating» . Autrement dit, deux célébrités étaient jumelées à une table et pouvaient ainsi se déplacer, pour rencontrer les gens. Des prestations musicales et théâtrales étaient également au menu. Les convives pouvaient être témoins de ce que La comédie humaine présente aux jeunes dans les écoles.

D’ailleurs, la première pièce de théâtre, un «condensé de huit minutes» d’une œuvre entière, jumelait Roxane Tremblay-Marcotte et Francis Sasseville. «Ils vont vous raconter ce qui se passait à Montréal et à Londres dans les années 1938. L’extrait parle en lui-même!» , mentionne M. Lavigne.

En effet, les deux personnages vulgarisaient des moments et des personnages historiques avec humour et talent. Grâce à ces pièces et au travail de l’organisation, les jeunes du milieu scolaire peuvent découvrir le théâtre et la comédie, tels des outils pédagogiques pour assimiler de nouvelles connaissances, stimuler leur conscience sociale et s’ouvrir à de nouveaux horizons. La générosité des gens présents, soit les donateurs, partenaires et célébrités, contribue grandement à la poursuite de cet apprentissage essentiel chez les élèves.

Enfin, pour en apprendre plus sur la mission et les objectifs de La comédie humaine, il suffit de visiter le [http://lacomediehumaine.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top