- PUBLICITÉ -
Une Nuit de la peinture sous le signe de la rencontre

Sylvie Nadon

Une Nuit de la peinture sous le signe de la rencontre

À Deux-Montagnes, le 3 août

Pour une 8e année, les Deux-Montagnais auront l’opportunité d’observer des peintres créer des œuvres directement devant eux à l’occasion de la Nuit de la peinture, le rendez‑vous désormais incontournable de tous les amateurs d’art, qui se tiendra durant la soirée du samedi 3 août dans le stationnement de l’Olympia de Deux‑Montagnes.

Pas moins d’une quarantaine d’artistes professionnels et amateurs y participeront. Parmi eux, 16 peintres professionnels ont été retenus et reproduiront en format 12 x 12 pieds leur maquette faisant actuellement l’objet d’une exposition à la bibliothèque municipale de Deux‑Montagnes.

Lors de la présentation officielle de l’événement, le 18 juillet dernier, la coordonnatrice Sylvie Nadon en a dévoilé la liste: Nadine Cinq‑Mars, Emmanuelle De Rouville, Martine Gamache, Marie Pierre Goudreault, Stéphane Lauzon, Julie Lessard, Francine Metthé, Sandra Mysho, Johanne Picard, Manon Plouffe, Jonathan Sardelis, Nadia Trudel, Lucette Tremblay, Marguerite Vanasse et Reine Vanille.

Isabelle Hétu et Maxime Lacourse, quant à eux, exécuteront une œuvre de 20 x 100 pieds dite «trompe‑l’œil», qui donnera un effet 3D même sur la surface en asphalte. «Ce sera la première fois qu’on le fait. Cela risque d’être assez impressionnant», promet Mme Nadon.

Mis à part l’événement montréalais Nuit blanche sur tableau noir, la Nuit de la peinture constitue l’une des rares opportunités permettant au public d’observer des peintres en pleine création artistique. D’ailleurs, l’événement de Deux-Montagnes reçoit l’appui du Conseil des arts du Québec en plus de celui de la Ville de Deux‑Montagnes.

Mme Nadon estime que l’événement pourrait éventuellement s’inscrire comme une attraction culturelle intéressante pour la municipalité de Deux-Montagnes. Comme les stations de train de banlieue y sont présentes, elle croit qu’il faudrait miser sur cet élément pour attirer davantage de visiteurs. «C’est un événement très festif, où l’on retrouve une belle ambiance. Ça pourrait mettre Deux-Montagnes sur la carte», affirme‑t‑elle, en invitant les gens à y venir en famille.

Celle‑ci souhaite aussi que le climat soit de la partie, cette année. L’an dernier, la pluie avait forcé l’équipe organisatrice à reporter l’événement au lendemain, ce qui a empêché certains artistes inscrits sur la liste d’y participer.

Le thème retenu pour l’édition 2013 est La rencontre. Petits et grands sont par ailleurs invités à venir réaliser une œuvre autour de ce thème. Le matériel est fourni gratuitement.

Tout au long de la soirée, le groupe deux-montagnais Raffy assurera la partie musicale et les gens pourront se sustenter au casse-croûte tenu par la Maison des jeunes de Deux-Montagnes. Les profits de la soirée iront directement dans les coffres de l’organisme.

Le lendemain, les gens pourront aller visiter les œuvres. Si la pluie s’annonce pour la soirée du 3 août, la Nuit de la peinture sera remise au lendemain, soit le dimanche 4 août.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top