- PUBLICITÉ -
Une jeune Mirabelloise de 9 ans: Brythanie veut devenir Miss Pré Teen Québec

Brythanie souhaite devenir vétérinaire. D’ici là

Une jeune Mirabelloise de 9 ans: Brythanie veut devenir Miss Pré Teen Québec

Du haut de ses neuf ans, Brythanie Lemire de Mirabel souhaite devenir la prochaine Miss Pré Teen Québec. La jeune fille a franchi une nouvelle étape dans l’atteinte de son rêve juste avant les Fêtes, alors qu’elle a été sélectionnée parmi les six finalistes sur 90 participantes.

Victime d’intimidation en première année, Brythanie, qui est aujourd’hui en 3e, avait besoin de se créer un nouveau cercle d’amis à l’extérieur de son école pour s’épanouir davantage. Selon sa maman, Valérie-Anne Gagnon, qui était activement à la recherche d’une agence de mannequins pour sa fille lorsqu’elle a entendu parler par hasard de Miss Québec, elle ne pouvait mieux tomber en s’inscrivant à ce concours.

«Toutes les filles qui s’y inscrivent participent ensemble à des activités, a expliqué Mme Gagnon. Elles sont au‑dessus de 200 qui se retrouvent régulièrement comme ce fut le cas, l’été dernier, à Pointe-Calumet. Elles ont alors joué au volleyball, fait du pédalo et participé à plein de jeux afin de développer leur esprit d’équipe. Cela a également permis à Brythanie d’échanger avec de nouvelles personnes et d’aller chercher ce qu’elle ne retrouvait pas nécessairement à l’école.»

Brythanie confirme qu’elle a près de 100 amis sur son compte Facebook depuis qu’elle a joint Miss Québec. Elle ajoute voir une énorme différence dans sa façon d’être et d’interagir avec les autres. Son niveau de confiance en elle a décuplé.

«Je suis beaucoup moins gênée que je l’étais! J’ai parlé devant une salle remplie de mes sports préférés et tout s’est bien passé», confirme la petite Brythanie qui utiliserait la visibilité dont elle bénéficierait advenant une victoire pour pratiquer la zoothérapie auprès des personnes âgées. «Mais si je ne gagne pas, ce n’est pas grave, a‑t‑elle toutefois tenu à préciser. L’important, c’est de participer!»

La personnalité avant tout

Critiqués de toute part ces dernières années, les concours de miss chez les jeunes filles continuent de faire jaser un peu partout en Amérique du Nord, en raison de l’image de la «fille sexy» que plusieurs croient encore que véhicule ce type d’événement. À ce sujet, Mme Gagnon affirme que Miss Québec n’est pas du tout comme cela.

«Il n’y a aucune parade en maillot de bain, assure-t-elle, et c’est avant tout la personnalité des jeunes filles qui est jugée. Si cela n’avait pas été le cas, je n’aurais pas laissé Brythanie y participer.»

Dans les faits, lorsque vient le moment de juger une candidate qui se présente sur scène, il existe huit critères de sélection qui comptent tous pour 12,5 % chacun, soit la personnalité, la présentation, l’esprit d’équipe, la participation, l’aisance sur scène, le sourire, la démarche, et le maintien et l’attitude.

C’est en mars prochain, lors d’un gala qui se tiendra à l’hôtel Sheraton de Laval, que Brythanie saura si elle est couronnée Miss Pré Teen Québec. D’ici là, la population est invitée à aller visionner sa vidéo de présentation sur le site [missquebec.ca] dans le dossier «Finalistes».

Soulignons que l’événement Miss Québec existe depuis plus de 58 ans avec la première gagnante qui fut Dorothé Germaine en 1957. Par la suite, parmi les plus connues, ont suivi Danielle Ouimet, Miss Québec 1967, Chantal Lacroix, Miss Québec 1984, Juliette Powel, Louise-Josée Mondoux et Marie-Andrée Poulin. 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top