- PUBLICITÉ -
Une artiste déterminée aux multiples talents

Carolyne Mailhot, photographiée devant le collège Lionel-Groulx, en compagnie de Ghislain Filion, coordonnateur général et artistique de l’Option-Théâtre à cet établissement.

Une artiste déterminée aux multiples talents

Carolyne Mailhot

Carolyne Mailhot, de Deux-Montagnes, a le vent dans les voiles depuis sa sortie du programme Interprétation en théâtre musical du collège Lionel-Groulx, en 2010. Comédienne, chanteuse et professeure, elle est présentement de la distribution de la pièce La Maison de Bernarda, présentée au Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 5 avril.

Cette pièce, montée initialement comme projet de fin de diplôme d’études collégiales (DEC), a été adaptée en collaboration avec le Théâtre Denise-Pelletier afin de reprendre un classique du théâtre et de le transformer en production musicale. Les responsables ont aimé le résultat et ont décidé d’offrir le spectacle du 14 mars au 5 avril avec d’anciens étudiants, comme Carolyne, et d’autres professionnels du milieu.

«C’est mon premier gros contrat officiel. Je joue même avec une de mes anciennes enseignantes. C’est un rêve qui se réalise», déclare, en entrevue, véritablement ravie la jeune femme de 22 ans.

C’est dès l’âge de 3 ans que Carolyne préparait des spectacles ou écrivait les textes des films de Walt Disney pour finir par apprendre toutes les chansons et les chorégraphies.

Pendant ses études collégiales, elle a pris part à des productions du Service socioculturel du collège Lionel-Groulx en jouant dans Le Roi lion et Notre-Dame de Paris. Elle a aussi eu l’occasion de diriger des acteurs. «J’ai découvert la mise en scène et le coaching, et j’aime beaucoup ça. J’ai appris comment diriger et comment parler aux gens», dit-elle.

Depuis sa sortie du collège, elle fait de la mise en scène pour des élèves du secondaire. Elle enseigne également le piano et le chant à l’École de musique Francine Mondou, à Saint-Eustache, et à l’École des arts et musique de Rosemère. «J’aime enseigner comme j’aurais voulu qu’on m’enseigne. Je m’investis beaucoup, peut-être trop!» lance-t-elle en riant.

Depuis 2006, Carolyne participe aussi au Jeudi Show d’Agapé, un évènement qui aide l’organisme Agapé Deux-Montagnes à amasser des fonds et à souligner le talent de la relève deux-montagnaise. L’été dernier, elle a même été juge au Festival des Molières, à Laval.

Comédienne pour les Arts de la rue présentés dans le cadre du Festival Juste pour rire, elle est aussi choriste pour son amie et collaboratrice Fanny Perreault. Elle a présenté, en mai 2011, son premier spectacle solo au Studio-théâtre de la Place des Arts avec deux musiciens, expérience qu’elle a répétée le mois de septembre suivant avec plus de musiciens pour l’accompagner. Elle y a interprété des chansons choisies, expliquant qu’elle ne se sent pas encore prête pour présenter son propre matériel.

Lors du festival The Next Wave, qui a lieu à Montréal, elle était, au mois d’août 2011, de la distribution de la comédie musicale Le Prince et le Pauvre, présentée en anglais britannique et en français. Un producteur new-yorkais a «vraiment embarqué, il est même resté voir la version française. C’est une chance inouïe!» de dire la jeune comédienne.

Carolyne Mailhot désire maintenant présenter un nouveau spectacle solo d’ici l’été et aimerait le faire au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, près du milieu où elle a grandi.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top