- PUBLICITÉ -
Un succès sans précédent pour les soirées Contes et légendes

Le conteur André Morin, qui anime toutes les soirées de conte, à l'exception de celles où il est sur scène, en compagnie d'Isabelle Larouche, porte-parole de l'événement, en plus d'être conteuse.

Un succès sans précédent pour les soirées Contes et légendes

Balades contées le 24 juin

Après dix ans d'existence, les soirées Contes et légendes présentées à la maison Chénier-Sauvé connaissent un succès sans précédent: pas de réservation, pas de place. Du jamais vu dans la belle maison blanche à vocation culturelle de Saint-Eustache!

«Le conte nous définit en tant que peuple. Ce sont des histoires, des symboles, qui touchent les Québécois», constate Isabelle Larouche, l’une des organisatrices des soirées, qui siège aussi au conseil d’administration de la Fondation maison et jardins Chénier-Sauvé.

Elle-même conteuse de temps à autre, la porte-parole de l’événement observe, dans les commentaires qu’elle reçoit du public, un regain d’intérêt pour la tradition populaire que ce soit pour la poésie ou dans le domaine de la musique. «Les gens ont envie de retrouver leurs racines. Ici même, à Saint-Eustache, nous avons des fresques murales qui nous relient à notre passé», explique-t-elle.

Il faut dire que le cadre intime et accueillant de l’endroit permet aux spectateurs et artistes de nouer des liens. Charmés par leur soirée, les visiteurs se passent le mot… et reviennent.

Il n’y a pas que la clientèle qui est séduite par la chaleur des lieux. Désormais, des conteurs d’aussi loin que la France se réservent une place sur la petite scène.

La visite animée des «cousins» François Épiard et Claude Delsol, à l’occasion du Festival interculturel du conte au Québec, en octobre dernier, a été fortement appréciée, assure Mme Larouche. Et les conteurs de l’extérieur de la région, de plus en plus jeunes d’ailleurs, ne se sont pas fait prier pour venir raconter leurs histoires dans la «patrie des patriotes».

Concours

Lors de la dernière soirée de la saison, le 19 mai dernier, les organisateurs ont par ailleurs couronné trois conteurs dans le cadre de leur concours annuel en remettant à chacun un prix de 200 $. Le prix de la catégorie «Meilleur conteur de la région» a été remis à Louise Leblanc, une résidante de Deux-Montagnes qui s’est fait remarquer pour son histoire La tricoteuse de rêves.

Dans la catégorie «Amateur», la Montérégienne Marie Lasnier s’est distinguée avec Le galop de Jo. Enfin, Françoise Crête est repartie avec le prix de la catégorie «Professionnel» après s’être attiré les faveurs du jury avec son conte Le découpeur de bonheur.

Balades contées

Avant de reprendre la saison régulière, le 15 septembre prochain, les organisateurs proposent une belle activité dans le cadre de la Fête nationale du Québec: un circuit à pied de quatre stations où ils pourront écouter une histoire à chacun des arrêts.

La conteuse Lucie Bisson les accompagnera d’un endroit à l’autre. Elle les attendra d’abord derrière l’église Saint-Eustache en compagnie d’un conteur, puis les amènera à la maison Chénier-Sauvé, ensuite au moulin Légaré et terminera le parcours animé au manoir Globensky.

Deux circuits de balades contées sont ainsi prévus le dimanche 24 juin: un premier à 10 h et un second, à 11 h. En cas de pluie, l’activité se déroulera uniquement à la maison Chénier-Sauvé.

Quant aux conteurs invités, c’est une surprise!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top