- PUBLICITÉ -
Un spectacle coloré avec Atchoum et ses microbes!

René Microbe et le clown Atchoum dans le un spectacle intitulé Le Grand ménage.

Un spectacle coloré avec Atchoum et ses microbes!

Les Petits Théâtres

Le clown Atchoum est venu propager ses microbes à des dizaines d’enfants lors de son passage au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache.

Dans le cadre de la série de spectacles Petits théâtres, Atchoum et ses microbes ont, en effet, présenté un spectacle coloré, énergique, mais surtout musical et humoristique dans une salle comble.

Intitulée Le Grand ménage, la représentation abordait divers sujets comme le premier dodo sans papa et maman, à l’extérieur de la maison, les animaux au zoo, les métiers et l’entreprise du ménage. Car tout au long du spectacle tout était un prétexte au désordre. Atchoum n’hésitait pas à vider son coffre d’objets divers pour illustrer ses propos et faire rire les enfants. Il a donc fallu tout ranger avant de dire au revoir aux petits amis.

Personnifiée par Véronique Gagné, le clown Atchoum, vêtu des couleurs Prismacolor, a interprété certaines chansons de ses deux précédents albums, Comme du bonbon et Le Grand ménage, accompagné de Marie Microbe (Marie-Anne Arsenault) à la basse et auxvoix, ainsi que de René Microbe (René De Montigny) au saxophone, à la batterie, à l’orgue et aux voix. Elle fait participer son public souvent, rendant le tout très interactif. La musique est très présente, même lors des moments d’échanges avec les tout-petits.

Invité à s’asseoir sur des tapis devant la scène, le jeune public a chanté, dansé et répondu aux différents commentaires et actions du clown aux cheveux rouges, donnant lieu à de délicieux moments. À la guitare, aux voix et à la mandoline, Véronique Gagné démontre un réel plaisir sur scène et à côtoyer les enfants. Sa voix nasillarde et aiguë perce quelque peu les oreilles, mais ses blagues et le rythme de ses chansons entraînent même les plus grands dans son univers.

Particulièrement en début de spectacle, la qualité de son laissait à désirer. Par la suite, c’est la diction de Véronique Gagné qui faisait défaut particulièrement lors de l’interprétation de ses chansons. Son sens de l’improvisation et de la répartie avec les enfants faisait toutefois oublier ses petits désagréments.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top