- PUBLICITÉ -
Un roman d’anticipation signé Constance Joanette

Le concept de non-violence tient une place centrale dans le roman de Constance Joanette, intitulé L’affaire Crésus.

Un roman d’anticipation signé Constance Joanette

L’affaire Crésus


L’Eustachoise Constance Joanette vient de publier L’affaire Crésus, le premier tome d’une collection intitulée Les mages de Shaula.

Ce roman d’anticipation met en vedette les jumeaux Victor et Victoria, deux jeunes cracks de l’informatique qui sont engagés par un mystérieux mécène pour élucider une série de crimes économiques qui sévissent au Québec. Ces crimes ont entraîné la faillite de plusieurs entreprises et, conséquemment, la perte de centaines d’emplois. Œuvrant pour le compte du Centre opérationnel sur les crimes économiques, mais travaillant en catimini, ils ont établi leurs quartiers dans le troisième sous-sol de la Tour de la Bourse, à Montréal.

Sans armes ni violence

Les vols qu’ils ont à élucider ont été commis sans armes ni violence; les deux jumeaux trouveront les coupables de manière pacifique, armés seulement de leurs capacités intellectuelles fulgurantes et de matériel informatique à la fine pointe de la technologie.

«C’est la victoire de la pensée, de l’esprit et de l’intelligence sur les bas instincts de la nature humaine manifestés par la violence, de la brutalité et des armes», a expliqué l’auteure, lors d’une entrevue qui s’est déroulée au cours du lancement de ce premier tome, uneautoédition, qui a eu lieu à la bibliothèque municipale Guy-Bélisle, de Saint-Eustache, au début du mois d’avril.

Les deux jumeaux seront soutenus dans leurs aventures par un informaticien et par un superordinateur parlant. Le concept de non-violence tient une place centrale dans le roman de Mme Joannette.

De mystérieux pouvoirs

Tout au long du roman – et de la collection d’ailleurs –, «les jumeaux verront certains pouvoirs se développer au fur et à mesure», dit l’auteure. «Natifs de Petite-Nation, en Outaouais, le seul endroit au Québec où l’on trouve des érables noirs, Victor et Victoria habitent à Rosemère», explique-t-elle. Leur naissance reste tout aussi mystérieuse, leur mère ayant tenu à attendre qu’ils atteignent l’âge de la majorité avant de les informer de leurs origines particulières. Les secrets qui entourent leur naissance seront toutefois révélés dans ce premier tome. Un second opus est déjà en préparation. Il traitera cette fois de virus et de vaccins.

Bien connue du milieu culturel eustachois pour ses réalisations dans le domaine du théâtre et de la musique, Constance Joannette a animé des ateliers d’écriture et a été décorée de l’Ordre de Saint-Eustache. Outre ses projets de romans, «pour les 1 à 75 ans», note-t-elle, Mme Joannette a écrit une pièce de théâtre dans le cadre des fêtes du 250e anniversaire du moulin Légaré. Enseignante de carrière, Mme Joannette a habité de nombreuses années en Outaouais, avant de s’établir à Saint-Eustache.

Pour plus d’information ou pour se procurer son roman, on peut communiquer avec elle au 450-491-2725 ou par courriel, à l’adresse shaula.et@videotron.ca.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top