- PUBLICITÉ -
Un retour au cœur du rock classique

Le groupe One of These Nights offrant son spectacle hommage aux Eagles.

Un retour au cœur du rock classique

Hommage aux Eagles

La pluie n’aura eu aucun effet négatif sur le public présent au Centre d’art La petite église, de Saint-Eustache, dans le cadre des Dimanches sur la promenade, présentés par le Service des arts et de la culture de Saint-Eustache, le dimanche 28 juillet dernier.

C’est le groupe One of these nights–Hommage aux Eagles qui présentait son spectacle devant une salle comble, en plus des nombreux spectateurs qui on dû s’entasser à la porte faute de places à l’intérieur.

One of these nights–Hommage aux Eagles a été fondé en 2007 par Romy Bélanger (guitariste et chanteur) et Pierre Bédard (guitariste et chanteur), qui se sont adjoints pour cette série de spectacles les Mick Layne (guitariste), Georges Simard (basse), Daniel Loyer (claviers), et Daniel Zanella (batterie). Après cet arrêt à Saint-Eustache, la joyeuse bande devait poursuivre sa tournée en Nouvelle-Écosse.

Dès les premiers accords de la belle Peaceful Easy Feeling,on file déjà dans l’énergie des Eagles à la vitesse de l’éclair. À l’évidence, les six musiciens prennent beaucoup de plaisir à faire ce qu’ils font, tout en prenant le temps de faire connaissance avec leur public. On se taquine, on rigole et on joue avec cœur, en n’oubliant pas d’inviter les gens à chanter, que ce soit sur You Get the Best of My Love, ou en y allant de Tequila Sunrise rappelant ce son chaud, typique aux Eagles. Les voix, justes et très appropriées au style, forment de beaux blocs d’harmonies et relèvent bien le défi qu’impose d’interpréter les pièces des Eagles, ce groupe légendaire formé en 1970.

Dans la suite des pièces interprétées, les spectateurs s’en donnent à cœur joie pour chanter ou frapper des mains sur la très sexy One of These Nights, The Long Run, ou encore, la planante Take It To the Limit. Les musiciens en remettent avec un deuxième bloc un peu plus rock, tout en incluant l’incontournable Hotel California. Il n’en fallut pas plus pour que l’audience se soulève pour en entendre encore au moment où, à la fin, les musiciens ont quitté la scène, pour faire un retour le temps de quelques pièces supplémentaires.

Bref, aux dires de la majorité, ce fut «un dimanche après-midi tout à fait bien rempli pour les adeptes de bonne musique».

Notons que la prochaine représentation des Dimanches sur la promenade mettra en vedette, ce dimanche 11 août, à compter de 14 h 30, l’auteur-compositeur, guitariste et chanteur Wesli et son Wesli Band pour un concert de musique haïtienne coloré de reggae, de ska et «d’afrobeat». À l’extérieur, sur la promenade Paul-Sauvé, à l’arrière de l’église Saint-Eustache, aux abords de la rivière des Mille Îles, s’il fait beau; à l’intérieur, tout à côté, au Centre d’art La petite église, en cas d’intempérie. Renseignements: [www.lapetiteeglise.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top