- PUBLICITÉ -
Un Récit ennuyant et incohérent

Blake Lively

Un Récit ennuyant et incohérent

La section Rythmique

La ligne directrice de ce suspense d’espionnage a du potentiel en mettant au premier plan une femme prête à tout pour se venger face au drame qu’elle a vécu. En incluant au générique deux acteurs de talent, la production a surement pensé que c’était suffisant en vue de satisfaire les spectateurs. Malheureusement, ils se sont royalement trompés!

Le personnage principal est Stephanie Patrick, tentant de survivre en se prostituant. Dépendante de la drogue, elle tombe dans un cercle infernal après la disparition de sa famille lors d’un accident d’avion. Suite à une rencontre avec un rédacteur qui lui dévoile que c’était un attentat à la bombe, elle décide de retrouver les responsables.

Rempli d’incohérences et de raccourcis scénaristiques, on a peine à croire à cette meurtrière voulant trouver les coupables qui ont chamboulé sa vie. Partir au bas de l’échelle et être capable d’affronter des criminels internationaux, parcourant de multiples villes (Tanger, Madrid, New York et Marseille), suite à une simple formation de quelques mois, ne m’a pas convaincu.

Contrairement au titre du long métrage, le rythme est beaucoup trop lent. Il faut attendre au moins une heure avant que l’histoire décolle et même là, l’intrigue chute en intensité à quelques reprises. Il y a cependant des scènes captivantes, comme la poursuite en voiture, la fusillade au cœur d’une résidence qui se termine parmi les passagers d’un autobus, et le segment où elle doit égorger un terroriste à l’intérieur de son penthouse en se faisant passer pour une escorte.

Des lacunes

Blake Lively n’est pas à blâmer, car elle fait de son mieux dans les circonstances. Son jeu d’actrice le plus marquant se situe au début, alors que la mort de ses parents et de ses frères et sœurs l’a anéantie. Jude Law manque de charisme et n’est pas éloquent sous les traits de l’agent du MI6 qui prend en charge l’entraînement de la jeune femme. J’ai préféré l’interprétation de Raza Jeffrey en tant que journaliste d’enquête.

Ces nombreuses lacunes m’ont ennuyé et irrité, m’empêchant de vous suggérer de le voir au grand écran. Patientez jusqu’au moment qu’il soit offert en visionnement à la maison.

La semaine prochaine, il sera question du film Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn.

Visitez le site [http://cine-techno.com] afin de consulter les critiques cinéma, jeux vidéo et technologiques.

Ma note: 5,5 / 10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top