- PUBLICITÉ -
Un long métrage coloré, mais violent

Harley Quinn interprétée par Margot Robbie.

Un long métrage coloré, mais violent

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Harley Quinn est un personnage important au sein des aventures de Batman depuis son apparition au cours du dessin animé du début des années 90. C’est via l’apparence de Margot Robbie (Moi, Tonya) qu’on l’a découverte en 2016 dans «L’Escadron suicide» . Elle a été si marquante qu’elle a dorénavant une histoire centrée sur ses extravagances.

Maintenant qu’elle n’est plus avec le Joker, la princesse mafieuse veut s’émanciper face à la vie. Par contre, la protection et l’immunité qu’elle avait lors de sa période de vie commune auprès du terrible clown sont chose du passé. De nombreux ennemis veulent y faire la peau, surtout l’abominable et narcissique Roman Sionis. Son parcours, pour se sortir de cette fâcheuse situation, l’amènera à devoir retrouver un diamant cachant un secret, et à rencontrer Black Canary, Huntress, et une policière en pleine enquête.

Mettant de l’avant une gang de filles, le récit est rythmé et explosif. Batailles, fusillades, bâtons de baseball, hémoglobine, jambes et bras cassés s’adressent à un public averti. Cependant, la réalisatrice Cathy Yan (Dead Pigs) offre une première partie décousue et confuse, alors que les évènements sont racontés via de multiples flashbacks. La suite est mieux construite et conduira les demoiselles à s’unir vis-à-vis de leurs homologues masculins.

L’esthétique aux couleurs vives correspond bien au caractère et au physique de l’héroïne principale. J’ai apprécié de voir Gotham City de jour sous le soleil, où les rues regorgent de gens. Elle apporte une énergie et une luminosité différentes des autres productions du DC Universe.

Une bonne distribution

L’actrice-vedette crève l’écran et porte carrément le long métrage sur ses épaules. Jurnee Smollett-Bell (la série Underground) et Mary Elizabeth Winstead (L’Homme gémeau), incarnant Huntress et Black Canary, réussissent à se démarquer durant les moments d’action et d’humour. Même si elle est présente, Rosie Perez (Le Conseiller) est plus effacée comparativement au reste du groupe. Ewan McGregor (Docteur Sleep, Star Wars – épisodes I à III) en Black Mask est excellent, mais l’antagoniste aurait mérité d’être développé davantage.

La semaine prochaine, il sera question du film «Sonic le hérisson» .

Visitez le site [http://cine-techno.com] afin de consulter les critiques cinéma, jeux vidéo et technologiques.

Ma note: 7,5 / 10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top