- PUBLICITÉ -
Un jeune de Saint‑Eustache

Nicolas Piché aime quand la caméra se tourne vers lui. Son rêve serait de jouer dans des films comme Louis Cyr ou Pee‑Wee 3D

Un jeune de Saint‑Eustache, Nicolas Paré, fait son cinéma

Il a 9 ans, le visage couvert de taches de rousseur, le sourire charmeur et la mine coquine. Son nom? Nicolas Paré, 9 ans. Son rêve? Faire du cinéma. Toute sa vie, et ça commence maintenant. «Je veux être connu… j’aime ça quand on me filme. Je sais que je suis tannant. Mais quand ça tourne, je suis capable de me contrôler», lance‑t‑il avec aplomb.

L’aventure de Nicolas a débuté il y a environ deux ans quand sa mère, consciente de son attrait pour le jeu, l’a inscrit à des cours de théâtre (Ateliers Tapis Rouge). Le coup de foudre a été immédiat. Depuis, Nicolas a enchaîné les rôles, qui dans des courts-métrages (La fin du monde, de Jessica Louisé, L’anniversaire de Bernard, de Philippe Lupien et Bienvenue!, de Robin Veret), qui dans des vidéoclips (Ale Dee et Imma do it). Nicolas a aussi effectué des apparitions à la télévision, notamment à l’émission Salut, Bonjour! et un doublage (voix) pour la firme Samsung Smart TV.

Parmi les autres projets à venir, le film Le relampeur, de Martin Talbot, dont la sortie est prévue l’été prochain, et dans lequel il tient un rôle muet, mais somme toute assez présent (cinq minutes). «Comme le film n’est pas sorti, on ne peut pas encore en parler», explique sa maman.

Parallèlement, Nicolas se prépare pour un autre rôle de figuration, cette fois pour la comédie télévisuelle Une vie de fou, dont l’une des têtes d’affiche sera la comédienne Catherine Trudeau.

Désormais stagiaire à l’Union des artistes (UDA), Nicolas, entre deux tournages, profite de son été, même s’il dit avoir déjà hâte de retourner à l’école… surtout pour suivre ses cours préférés: l’éducation physique.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top