- PUBLICITÉ -
Un huis clos à saveur de suspense et de comédie noire

Pierre-François Legendre joue le rôle de l’un des fils du défunt dans la pièce

Un huis clos à saveur de suspense et de comédie noire

L’embardée

L’embardée, une pièce de théâtre d’Emmanuel Reichenbach, mettant en vedette Pierre-François Legendre, Geneviève Rochette, Louis-Olivier Mauffette et Luc Boucher, sera présentée au Zénith Promutuel de Saint-Eustache, du 1er au 24 août. Pour l’occasion, votre hebdomadaire L’ÉVEIL s’est entretenu avec l’un des comédiens de cette œuvre originale.

Peut-on enterrer le passé? Cette comédie noire se déroulant à huis clos nous présente un duel psychologique opposant un trio de personnages. À la suite de l’accident de voiture mortel d’un homme d’affaires célèbre, ses deux fils sont réunis au salon mortuaire afin de rendre un dernier hommage à leur père, pour ensuite le mettre en terre.

Mais les funérailles prennent une tournure inattendue, lorsqu’une femme se présente au salon, une heure avant le début des visites, et refuse de partir sans avoir obtenu des réponses à ses questions au sujet du passé professionnel du défunt.

«Mon personnage va passer la pire heure et demie de sa vie, raconte Pierre-François Legendre, par entretien téléphonique. Il tentera de négocier pour que des informations compromettantes ne sortent pas. Disons que cette dame inconnue arrive au salon, en souhaitant détruire nos vies, tout simplement

Les spectateurs auront droit à une pièce remplie d’intrigues, appartenant au genre «suspense» , avec un fond de comédie noire, comme il est mentionné déjà.

«On s’est posé beaucoup de questions concernant le genre de cette œuvre. Les gens vont rire, mais comme on rit parfois, lorsqu’on se retrouve nous-même dans un salon funéraire. C’est un triller, définitivement!»

Une lutte à trois

Le personnage de Pierre-François Legendre est l’un des deux fils du célèbre et respecté défunt. Il a bâti son entreprise lui-même. Celui-ci est décrit comme extraverti, déterminé, mais vit beaucoup dans le déni, selon le comédien. «Il fera tout en son pouvoir pour ne pas voir son empire s’effondrer!»

Celui-ci est accompagné sur les planches par Louis-Olivier Mauffette, interprétant le rôle du deuxième frère. D’ailleurs, pendant toute la pièce, une lutte psychologique opposera les deux membres de cette famille. On se demande alors jusqu’où l’amour fraternel peut se rendre sans se briser.

«Il est complètement à l’opposé de moi. Du genre bohème, père de famille, vivant à l’extérieur de la province. Mais sa vie basculera comme la mienne» , poursuit M. Legendre.

Geneviève Rochette, qui prête ses traits à cette femme mystérieuse, est la dernière pièce de ce magnifique trio. «Elle a un plan machiavélique. Il s’agit ici d’une justicière, en quelque sorte. Elle veut que la vérité soit entendue, n’ayant rien à perdre

Notons que Luc Boucher, autre comédien de la distribution, joue le rôle d’un employé du salon funéraire, lui qui ajoute sa dose humoristique.

Mise en scène et décors

Le texte est donc signé par le talentueux Emmanuel Reichenbach, également reconnu, entre autres, à titre d’acteur, metteur en scène et scénariste. La mise en scène est assurée par Jean-Simon Traversy, l’un des codirecteurs artistiques du Théâtre Jean-Duceppe.

«Nous avons travaillé le tout dans la manière d’un huis clos. Donc, les personnages sont emprisonnés. On sent qu’il n’y a aucun moyen pour eux de se sauver de cette situation. Il faut s’entendre! C’est une partie d’échecs entre trois personnages» , lance le comédien, entre autres connu pour avoir joué l’un des rôles principaux dans la série jeunesse Il était une fois dans le trouble.

Les férus de théâtre sont donc conviés au Zénith Promutuel, de Saint-Eustache, alors que la pièce L’embardée y sera présentée dès le 1er août. Pour plus d’information: [https://lezenithsteustache.ca].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top