- PUBLICITÉ -
Un heureux printemps avec Paul Piché

(Photo Yves Déry) - Paul Piché a amorcé sa première tournée en 10 ans sur la scène du Centre d’art La petite église. Il était visiblement heureux de renouer avec la scène, tout comme le public a été heureux de le retrouver.

Un heureux printemps avec Paul Piché

Première tournée en 10 ans

Non seulement sont-ils heureux d’un printemps qui leur chauffe la couenne plus tôt qu’à l’accoutumée, quelque 400 fans ont eu l’occasion de renouer avec l’auteur-compositeur et interprète Paul Piché pour qui, ce printemps hâtif, est aussi l’occasion de renouer sur scène après une dizaine d’années d’absence.

Ce retour, Paul Piché l’a effectué au Centre d’art La petite église, dans le cadre des spectacles présentés par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache à cet endroit. Après avoir passé la semaine à mettre au point ce spectacle avec ses musiciens, Paul Piché est finalement monté sur scène deux soirs consécutifs, vendredi et samedi soirs derniers, devant, chaque fois, une salle comble et conquise à l’avance, surtout heureuse de le retrouver.

Ce retour sur scène coïncide également avec la sortie de son plus récent album, Sur ce côté de la Terre, paru au mois de novembre dernier. Avant de se retrouver réunies sur ce huitième album studio en carrière, quelques-unes des chansons avaient incidemment été testées dans certains bars de Québec et de Montréal.

Cette fois, c’est une véritable tournée qu’amorcent Paul Piché et ses musiciens avec un tout nouveau spectacle qui en est donc à ses premiers balbutiements. Entre autres, une halte est prévue à la Place des arts, à Montréal, au mois d’avril prochain. Les deux représentations données à Saint-Eustache auront donc été l’occasion de roder quelque peu ce spectacle, mais surtout de constater que le public présent attendait avec impatience ce retour de Paul Piché. Dès sa rentrée sur scène, pour le spectacle de samedi soir, il a d’ailleurs été accueilli fort chaleureusement, ce qui a, sûrement dissipé les derniers doutes et la nervosité.

Bien appuyé par ses complices de longue date que sont le bassiste Mario Légaré, le bassiste Rick Hayworth, le batteur Pierre Hébert et le claviériste Jean-Bastien Fournier, sans oublier son fils Léo Piché aux percussions, Paul Piché a offert, en ce deuxième soir consécutif, une solide performance, malgré certaines petites hésitations au niveau de la voix et deux ou trois rimes oubliées. Il a amorcé la soirée avec force en interprétant la pièce J’appelle, suivie d’une de ses nouvelles chansons, puis de deux autres textes marquants, Y’a pas grand chose dans l’ciel (fort dynamique!) et Je lègue à la mer. Déjà, les gens présents étaient plus que conquis.

Au total, Paul Piché aura donc interprété plus d’une vingtaine de chansons, incluant les dix de son nouvel album, dont notamment Je pense à toi, Jean Riant, Arrêter et la très jolie La vie. Surtout, le public aura eu l’occasion de réentendre les Voilà c’que nous voulons, Cochez oui, cochez non, Mon cousin Jacques, Heureux d’un printemps (à la guitare, accompagné de Ti-Bas à l’accordéon), Mon Joe, L’escalier et plusieurs autres chansons avec lesquelles il faisait plaisir de renouer et d’entonner.

Si le spectacle reste encore à être rodé, notamment en dispersant peut-être davantage les nouvelles et anciennes chansons, surtout en toute fin et lors des rappels, une chose est sûre: avec ce retour sur scène de Paul Piché, voilà très certainement un heureux printemps qui saura réchauffer davantage la couenne de plusieurs!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top