- PUBLICITÉ -
Un festival plus fort que la pluie

Photo Michel Chartrand - «Moé, j’lâche pas», a chanté Marjo, invitée du groupe Les Respectables. Malgré les pluies diluviennes, les organisateurs de la 22e édition du festival Arts en fête n’ont d’ailleurs pas, eux aussi, «lâché».

Un festival plus fort que la pluie

La 22e édition d'Arts en fête

Même s'ils ont déjà eu à composer par les années passées avec cet invité que l'on souhaite ne jamais voir se pointer le bout du nez, les organisateurs de la 22e édition du festival Arts en fête ont eu à «ramer» pas mal fort, alors que des pluies très abondantes sont venues perturber les activités inscrites au programme, mais sans toutefois obliger l'annulation des principales, dont, et surtout, les spectacles sur la Grande Scène Molson Dry.

Faisant le bilan de cette 22e édition, qui s’est déroulée du 23 au 26 juin dernier, dans le Vieux-Saint-Eustache, le conseiller municipal et président de la Corporation des fêtes de Saint-Eustache, Raymond Tessier, a tenu à rappeler que ce n’était pas la première année que la pluie s’invitait de la sorte au festival Arts en fête. Découpure de presse en main, il s’est notamment remémoré l’édition de 2001 qui, pendant deux jours sur trois, avait vu l’élément non désiré être de la partie. Cette année-là, les spectacles prévus au programme avaient tous eu lieu, y compris celui du groupe Les Respectables, de retour, dix ans plus tard, à Saint-Eustache le samedi soir avec les Anick Jean, Marjo et Mélanie Renaud comme invitées spéciales.

Pour le coordonnateur du Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, Jacques Langlois, il ne fait aucun doute que cette 22e édition aura nécessité énormément de travail pour permettre la présentation de tous les spectacles extérieurs, cela dans des conditions permettant aux festivaliers d’apprécier le tout. Entre autres, le site, malgré les fortes pluies, aura été fort accueillant. En fait, seules les activités prévues le 24 juin en matinée et en après-midi, des activités à caractère familial, auront été pénalisées par les intempéries.

Cela dit, tous s’entendent pour affirmer que ces quatre jours de festivités auront, certes, attiré moins de spectateurs qu’anticipé, la plupart provenant surtout de Saint-Eustache et des environs immédiats, mais que cela n’a surtout pas porté ombrage à la qualité des spectacles présentés. Que ce soit les Galant tu perds ton temps, Marco Calliari et Yves Lambert, dans un spectacle conjoint, JACK, Premier ciel (un spectacle-hommage à Harmonium), Absynthe, Les Respectables et leurs invitées, ou encore, lors de la toute dernière journée, ensoleillée pour faire exception, Joël Denis avec ses «jeunesses d’aujourd’hui», les chanteuses de l’École de chant Danielle Pilon et le Grand Ensemble jazz de Saint-Eustache, tous auront permis de faire oublier le temps maussade qui prévalait.

Aussi, les organisateurs auront eu la main heureuse en reportant le feu d’artifice du 24 juin au 26 juin, seule journée où les conditions météorologiques se prêtaient bien à l’événement.

Enfin, Raymond Tessier a tenu à remercier l’équipe du festival Arts en fête, le Service des arts et de la culture, et les employés de la Ville de Saint-Eustache qui ont permis à ce que ces quatre jours de festivités se déroulent rondement.

Bref, un bilan pour le moins positif pour cette 22e édition du festival Arts en fête qui, sans faire ses frais à 100 %, compte tenu des conditions diluviennes pour le moins exceptionnelles, se promet bien, en 2012, de faire honneur à sa réputation, voulant que s’il pleut ailleurs, il y a toujours un trou dans les nuages… à Saint-Eustache!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top