- PUBLICITÉ -
Un festival de blues au profit des musiciens en herbe

Le légendaire Bryan Lee se produira à Oka, le samedi 7 septembre, dans le cadre de la première édition du Oka Blues Fest.

Un festival de blues au profit des musiciens en herbe

Avec Bryan Lee comme tête d’affiche

C’est connu, les Clubs Optimistes sont les amis de la jeunesse, chacun épousant une cause ou bien une autre, pour laquelle ils sollicitent la générosité du public. Le Club Optimiste d’Oka, mis sur pied en janvier dernier, a choisi la sienne et c’est par la tenue d’un festival de blues qu’il entend désormais venir en aide aux jeunes musiciens.

Sous l’appellation Oka Blues Fest, l’évènement en sera à sa première édition, le samedi 7 septembre, au parc Philippe-Lavallée, et accueillera de solides pointures, à commencer par le guitariste et chanteur louisianais Bryan Lee, qui en sera la tête d’affiche. Né en 1943, ce musicien renommé, aveugle depuis l’âge de huit ans, a bâti sa propre légende et fait carrière sous le surnom de Braille Blues Daddy, accompagnant les plus grands, produisant une quinzaine d’albums et participant à plusieurs autres. On l’entend d’ailleurs sur Live! In Chicago, avec le Kenny Wayne Shepherd Band, qui a été nommé aux Grammy Awards en 2010, avant de décrocher le titre de l’album blues rock de l’année 2011, aux 32e Blues Music Awards, la plus haute distinction qui soit dans le monde du blues.

«On a surpris bien du monde avec cette annonce-là» , de dire la vice-présidente du Club Optimiste d’Oka, Shirley Kennedy, cofondatrice du festival avec Guy Robert, qui en a eu l’idée. C’est lui, le véritable passionné de musique, celui qui en assume la direction artistique, alors que Mme Kennedy met à profit ses 23 années d’expérience chez MIRA, dans l’organisation d’activités de financement.

De la musique toute la journée

«On veut que ça devienne un gros événement, enchaîne Mme Kennedy. Des enfants doués pour la musique, on sait qu’il y en a beaucoup. On sait aussi que bien des familles n’ont pas les moyens d’inscrire leur enfant à des cours et de leur un acheter un instrument. Ça va faire partie de notre mission.»

Bryan Lee (qui a adhéré tout de suite à la cause soutenue par le festival et qui compte y revenir chaque année) se produira à compter de 20 h, en compagnie de la chanteuse Erica Lee Page, une artiste de Kanesatake, du guitariste Guillaume Boux, de l’harmoniciste Jim Zeller et des membres du Oka Blues Band.

Tout au long de la journée, on prévoit de l’animation sur le site, alors que le conteur et marionnettiste Floribert Bantsimba s’adressera particulièrement aux enfants, à 11 h 30, en guidant son jeune public dans un voyage au cœur de l’Afrique centrale.

Il sera suivi, à 12 h 30, d’un groupe d’étudiants en musique de l’école secondaire d’Oka, qui proposeront un répertoire puisant dans le funky jazz. À 14 h, ce sera au tour de Midnight Breeze, un quatuor qui fait dans le blues et le rock, tout juste avant le groupe The Ramblers (reprises et matériel original), à 16 h, et la formation Greenwoods & the Grass (harmonica, voix, guitare), à 18 h, un groupe formé en 2015, et qui est résolument en demande dans ce genre d’événement. Et enfin, tout de suite après la prestation de Bryan Lee, vers 21 h 30, un jam est prévu avec l’ensemble des musiciens.

Gratuit pour les 12 ans et moins

M. Lee, par ailleurs, prendra part à un brunch avec les enfants, le dimanche 8 septembre. Pour la journée du samedi 7 septembre, on vous demandera 10 $ à l’entrée, mais ce sera gratuit pour les 12 ans et moins. Le parc Philippe-Lavallée est situé au 183, rue des Anges. À noter que le Club Optimiste d’Oka s’affiche sur Facebook, où l’on tient une mise à jour continue de l’organisation et de la programmation du Oka Blues Fest.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top