- PUBLICITÉ -
Un Diplôme de Médaille d’étain pour Caroline Fafard

La peintre Caroline Fafard arbore ici fièrement sa Médaille d’étain que lui a décernée la Société académique Arts-Sciences-Lettres

Un Diplôme de Médaille d’étain pour Caroline Fafard

Pour l’ensemble de son travail artistique

La peintre Caroline Fafard, de Deux-Montagnes, vient de se voir décerner par la Société académique Arts-Sciences-Lettres, un organisme basé en France, un Diplôme de Médaille d’étain en reconnaissance de l’ensemble de son travail artistique.

C’est lors de son passage au Carrousel du Louvre, à Paris, dans le cadre d’une exposition de la Société nationale des beaux‑arts à cet endroit, au mois de décembre dernier, que sa toile Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver, qui représente un paysage de la région traité de manière bien personnelle à l’artiste, s’est fait remarquer.

Le choix du titre de ce tableau, le tout premier de la série Fusion de Caroline Fafard, est incidemment celui de Gilles Vigneault. À l’origine, le tableau avait en effet pour titre Bord du lac des Deux-Montagnes à la fonte des glaces. Mais quand Vigneault a su que la toile allait être exposée au Carrousel du Louvre, il a fait cadeau de ce nouveau titre.

Après avoir exposé à Paris, la peintre Caroline Fafard a été invitée à envoyer un dossier complet sur l’ensemble de ses œuvres et de son implication artistique depuis le début de sa carrière, ce qui lui a valu, au mois de juin dernier, ce prestigieux prix.

«Je croyais qu’après avoir exposé en Belgique en solo et par la suite au Carrousel du Louvre, que l’histoire finirait là. Mais la toile a su attirer une fois de plus l’attention des gens. Le fait que je mérite ce prix m’a bien surpris», d’indiquer la peintre deux‑montagnaise.

Précisons que la Société académique Arts-Sciences-Lettres a été fondée en 1915 et qu’elle a pour vocation de reconnaître et de promouvoir les femmes et les hommes qui, par leur talent et leur travail, participent au rayonnement de la culture dans les domaines artistique, littéraire et scientifique.

Chaque année, la Société académique, placée sous le haut patronage du président de la République française, décerne des Diplômes de Médaille sur décision de sa Commission supérieure des récompenses. Ces Diplômes de Médaille (bronze, étain, argent, vermeil, or) sont remis lors d’une cérémonie solennelle qui a lieu dans le cadre de la Grande Fête annuelle, suivie d’un dîner d’honneur, et se déroulant dans un établissement de prestige, à Paris. Cette année, c’est dans la salle Opéra de l’InterContinental Paris Le Grand Hôtel que la remise a eu lieu.

Parmi les récipiendaires qu’a honorés la Société académique au fil des ans, mentionnons seulement les noms de Pierre et Marie Curie, Henri Troyat, Marcel Pagnol, Colette, Jacques‑Yves Cousteau, Philippe Lejeune, Paul Claudel, Louis Lumière, Sacha Guitry et plusieurs autres…

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top