- PUBLICITÉ -
L'éveil des nonos, soirées d'humour, Cédieu Léveillé, Samuel Arsenault, Sainte-Thérèse

Cédieu Léveillé et Samuel Arsenault animeront les soirées d’humour L’éveil des nonos, à compter du mercredi 11 mars, à Sainte-Thérèse. (Photo Claude Desjardins)

Trois soirées d’humour pour un joyeux printemps

L’éveil des nonos

Ils sont volubiles et extrêmement gentils, Cédieu Léveillé et Samuel Arsenault, tous deux se réclamant de la relève et qui souhaitent partager avec vous leur passion pour la rigolade bien faite en proposant une série de trois soirées d’humour au bar thérésien Le Cha Cha.

Ils ont poussé l’exercice du calembour jusqu’à confectionner ce nom, L’éveil des nonos, qui amalgame leurs patronymes pour donner un titre à ces soirées dont la première se tiendra le mercredi 11 mars, à compter de 19 h 30. Les autres auront lieu les 8 avril et 13 mai, l’objectif avoué étant de créer l’engouement voulu pour que la chose reprenne d’elle-même en septembre.

Quatre invités

Chaque fois, Samuel Arsenault empoignera le micro de l’animateur pour présenter quatre humoristes qui viendront tester leur matériel dans ce qui s’annonce comme une séance typique de rodage. C’est lui qui réchauffera la place et qui s’autorisera par le fait-même à tester son propre matériel. Natif de Saint-Eustache, le jeune homme a également résidé à Deux-Montagnes et à Blainville, lui qui songeait d’abord à une carrière à la radio et qui a pris un jour la route de Jonquière pour y compléter une formation en Art et technologie des médias, au cégep de l’endroit.

Samuel rêvait depuis longtemps d’être humoriste, mais ce monde lui semblait inaccessible. «J’ai fait de l’impro, de la danse, du théâtre. Je me considérais drôle, mais je n’osais pas», résume le nouveau diplômé qui, en cours de formation, a tenté sa chance à Cégeps en spectacle. C’est là qu’il a eu la piqûre. Depuis, il monte sur toutes les scènes possibles en faisant la tournée des bars de la province. C’est dans l’un de ces endroits, d’ailleurs, qu’il a fait la connaissance de Cédieu. Atomes crochus et désir de partir un truc en duo ont fait le reste.

Leurs efforts finiront bien par payer, espèrent-ils, et cet événement mensuel qu’ils proposent au public débutera chaque fois par un segment de type «micro ouvert»… sur la découverte, avant d’enchaîner avec les autres invités. Ici, on parle d’humoristes qui ont acquis suffisamment de bagage pour avoir fait où être sur le point de faire un gala. Autrement dit, des humoristes émergeants qui commencent à se faire sérieusement un nom. Sans pouvoir révéler de qui il s’agit, les deux organisateurs assurent que leur première carte sera à ce point relevée que le succès de la deuxième soirée est déjà acquis.

De son côté, Cédieu Léveillé, qui portera le chapeau du «chroniqueur» (ou humoriste-maison), proposera chaque fois un numéro de six minutes. «Je fais dans l’humour de présentation, décrit-il. Je parle de moi, de ce qui m’habite et de ce que j’ai vécu. Je peux partir d’un moment triste et le rendre drôle.»

Natif de Saint-Jean-sur-Richelieu. Celui-ci rêvait aussi d’être humoriste depuis l’âge de huit ans (il en a 26), ce qu’il est devenu après avoir bouclé (c’est son côté pragmatique) une formation en éducation spécialisé, matière qu’il a d’ailleurs enseigné au niveau collégial. Il a par la suite traversé toutes les étapes du processus d’admission de l’École nationale de l’humour… pour finalement apprendre qu’il ne serait pas retenu.

Ambiance intimiste

Mais comme il n’est pas du genre à se contenter d’un «non», il en a accumulé plusieurs autres avant de redoubler d’ardeur au travail et de trouver sa niche, celle d’humoriste, bien sûr, mais aussi d’organisateur d’événements comme celui qu’on vous présentera au Cha Cha, à compter de la semaine prochaine, dans un lieu qu’on aménagera de manière à créer un spectacle intimiste qui pourra être vu par environ 80 personnes, grâce au coup de pouce de leurs commanditaires qu’ils souhaitent remercier chaleureusement.

Le bar Le Cha Cha est situé au 29, rue Blainville Ouest, à Sainte-Thérèse. Billetterie : [lepointdevente.com] ou à la porte, le soir du spectacle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top