- PUBLICITÉ -

Photo Claude Desjardins – Samanta Crête-Poudrier propose un nouvel outil pédagogique intitulé Les Vocalises Samanta.

Samanta Crête-Poudrier: Des Vocalises et du plaisir!

Samanta Crête-Poudrier est une amoureuse (le mot est faible) de l’art vocal, une passion qui transpire dans le moindre de ses propos et qu’elle exprime avec fougue, autant sur la scène que dans un local de cours, puisqu’elle est aussi enseignante et qu’elle y trouve la même satisfaction. Tout cela se trouve condensé dans un guide intitulé Les Vocalises Samanta, qu’elle a lancé le 7 octobre, en même temps qu’une chanson de son cru.

Parlons d’un document pédagogique de 54 pages auxquelles sont assorties 16 pistes audio de vocalises guidées, en versions optimale ou simplifiée. Pour chacune, l’auteure ajoute la partition, inscrit diverses informations et explique comment et pourquoi faire l’exercice suggéré (avec l’encadrement d’un professeur ou seul, si on a atteint un certain niveau).

«Ce qui est intéressant, c’est que j’ai chanté toutes les vocalises dans différents registres, ce qui permet à tout le monde de s’y retrouver, selon leur tessiture de voix :  les hommes, les femmes et les enfants, même avant la mue», précise Samanta qui estime combler, avec ce livre, un certain vide dans l’offre de ce genre d’exercice destiné à développer vos techniques vocales.

«Il y a très peu de contenu représentatif du chant pop jazz. Il existe des méthodes jazz avec des partitions, sans support audio, ce qui implique qu’on soit de niveau avancé. Dans le cas des vocalises plus simples, ce sont souvent les professeurs qui les font au piano. Les élèves les reproduisent sur place ou les enregistrent avec leur téléphone», dit-elle encore.

Maîtriser l’instrument

Plus est, elle suggère que cette méthode se veut un outil intermédiaire qui permet de s’exercer en s’accompagnant d’un bon support sonore puisque les pistes proposées jouissent d’une orchestration réalisée par le guitariste Mathieu Thuot, conjoint de Samanta. «Chanter, c’est complexe. J’ai voulu rendre ça amusant et passer la technique sans que ça devienne trop lourd», insiste l’artiste et pédagogue. Chanter, elle le reconnaît, a beau être un geste branché sur les sentiments et les émotions, plus on est outillé sur le plan technique, mieux on y arrivera, avec une plus grande de liberté.

Celle-ci s’est également permis d’intégrer quelques informations relatives à l’anatomie de la voix, un sujet qui la fascine au plus haut point. «Je suis du genre à regarder une vidéo de laryngoscopie en mangeant du popcorn», s’exclame-t-elle, tout en s’émerveillant du fait que le corps humain soit un instrument à cordes et à vent. Tout cela teinte évidemment son enseignement et permet à ses élèves de se prémunir contre certains accidents qui font dérailler une voix, parfois même jusqu’à la blessure. Connaître l’instrument, c’est le comprendre et éventuellement le maîtriser… jusqu’à l’abandon.

Un livre et une chanson

Le guide Les Vocalises Samanta est disponible au [www.samanta.ca] et se trouve également à la Zone musicale, à Saint-Jérôme et Boisbriand, à la Boîte musicale, à Sainte-Thérèse.

La chanteuse, qui est aussi auteure et compositrice, vient aussi de lancer la chanson As long as you hear me. Dans le créneau «adulte contemporain», elle y parle de sa relation avec son amoureux, solidaire jusque dans ses insomnies, et ose, pour la première fois, proposer son propre matériel. De s’exposer, en fait, une initiative heureuse puisqu’elle a obtenu un contrat avec la compagnie de disque JSR Musik et sait déjà que la chanson bénéficiera du support de Distribution Select. 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top