- PUBLICITÉ -

Yvon Beaupré montre l’endroit où avaient été aménagées des cages à lapins pour le tournage de Blood and Treasure. Photo Christian Asselin

La maison d’Yvon Beaupré, rue l’annonciation à Oka, a été le théâtre de quelques tournages dont la méga production X-Men, au printemps de 2015. Photo Christian Asselin

Sa maison ancestrale habillée en Polonaise

Tournage de la série Blood and Treasure à Oka

Après avoir passé quelques semaines à l’Abbaye d’Oka pour y tourner certaines scènes de la série américaine Blood and Treasure, qui sera présentée sur les ondes de CBS en 2019, la production s’est tournée vers la maison ancestrale d’Yvon Beaupré, à Oka, pour y mettre en scène, le temps d’une journée de tournage, une rencontre entre les protagonistes… en Pologne.

«Ils ont tourné une journée, de 10 h le matin à 4 h dans la nuit, mais ont passé trois jours ici, avant le tournage, afin de préparer le terrain» , lance M. Beaupré, un habitué de ce type d’expérience, lui qui a déjà vu sa maison construite en 1721 apparaître dans le film X-Men, et être le théâtre du tournage de l’émission Passion Maison, animée par Alain Choquette.

«C’était comme un village ici. Il y avait des roulottes partout. Tout était éclairé! Je pense que c’était encore plus gros que X-Men! C’était comme un cirque!» ajoute Yvon Beaupré, au sujet du tournage de Blood and Treasure, estimant par ailleurs à plus de 100 le nombre de personnes qui ont foulé son terrain de quelque 60 arpents au cours de cette seule journée de tournage, du jeudi 6 septembre.

Pour recréer la Pologne autour et dans la maison d’Yvon Beaupré, rue de l’Annonciation, à Oka, des arbres ont été coupés, un rond de feu a été ajouté et le salon a été repeint. Tous ses meubles ont été placés dans un camion pour être remplacés par ceux de la production. On a même installé des cages à lapins et à poules devant la maisonnette adjacente à la maison principale.

«Ils ont tourné une scène dans mon salon qu’ils avaient transformé en bureau pour l’occasion. Il y en avait du stock! Dans une autre pièce, le réalisateur avait installé tout son équipement, et avec son équipe d’une cinquantaine de personnes, suivait la scène sur un petit écran. Quand ils l’ont finalement eue, tout le monde s’est mis à applaudir» , a raconté Yvon Beaupré.

Comment ça paye?

Une question bien sûr brûle toutes les lèvres: combien ça paye d’accueillir un tournage de cette envergure? Yvon Beaupré a bien voulu y répondre.

Pour le tournage de X-Men – Apocalypse, une méga production américaine dotée d’un budget de 250 M$, Yvon Beaupré a reçu 50 000 $. Au printemps de 2015, l’équipe a passé près d’un mois chez lui, soit trois semaines de préparation et quatre jours de tournage.

Pour avoir loué ses installations pendant quatre jours pour le tournage de Blood and Treasure, il a reçu 15 000 $. Ajoutons à cela 250 $ qui lui ont été remis par la production pour tondre son propre gazon!

«Moi, ils m’ont dit que ce n’était pas une grosse production, pour sauver de l’argent, mais c’en était une! Je ne me ferai plus prendre! X-Men, j’aurais pu leur demander 100 000 $ et on me les aurait donnés» , affirme toutefois Yvon Beaupré, qui est passé bien près de faire beaucoup plus, récemment, lorsque la production de l’émission La vraie nature, animée par Jean-Philippe Dion, et diffusée le dimanche soir sur les ondes de TVA, était prête à lui donner 30 000 $ pour trois mois de tournage.

«Ça n’a finalement pas fonctionné, car les invités arrivent en chaloupe et ça prenait absolument un plan d’eau. La place qu’ils ont finalement choisie, ils ont été obligés de l’acheter, car le propriétaire ne voulait pas leur louer!»

Un dernier tournage?

À 76 ans, Yvon Beaupré a peut-être accueilli son dernier tournage avec la visite de la série Blood and Treasure, lui qui souhaite vendre sa maison. Selon lui, c’est la Municipalité d’Oka qui devrait l’acheter en raison de sa valeur patrimoniale.

«On pourrait y aménager un musée par exemple ou la Société d’histoire d’Oka. C’est une maison qui a beaucoup d’histoire! Il y a un million de personnes qui viennent à Oka chaque année et il n’y a rien pour eux autres à part le Parc national! Ça prend quelque chose pour le tourisme» , de dire Yvon Beaupré qui s’ennuiera certainement de ces visites de réalisateurs.

«C’est toujours un plaisir, même un honneur de les recevoir!» , a-t-il conclu.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier
- PUBLICITÉ -
Top