- PUBLICITÉ -
Qualité et diversité en 2020

Le maire de Saint-Placide, Richard Labonté, assistait au lancement de cette programmation, lui que l’on aperçoit en compagnie du vice-président de la SAC, Yves Grenier, et de la présidente de l’organisme, Louise Drouin.

Qualité et diversité en 2020 à Saint-Placide

Société Arts et Culture de Saint-Placide

Ce sont les mots de la présidente de la Société Arts et Culture (SAC) de Saint-Placide, Louise Drouin, et elle a bien raison de le souligner, même si ça ne surprendra personne. Comme toujours, il y aura de la musique, des arts visuels, du chant choral et de la bande dessinée, en tout 23 événements, qui se tiendront tout au long de l’année sur les plateaux habituels.

Ce sont les mots de la présidente de la Société Arts et Culture (SAC) de Saint-Placide, Louise Drouin, et elle a bien raison de le souligner, même si ça ne surprendra personne. Comme toujours, il y aura de la musique, des arts visuels, du chant choral et de la bande dessinée, en tout 23 événements, qui se tiendront tout au long de l’année sur les plateaux habituels.

On parle de la Maison de la culture, elle-même donnant sur le parc Adélaïde-Paquette où, durant la belle saison, sur le bord du lac des Deux Montagnes, des concerts se donnent sur la grande scène ou depuis le kiosque à musique. Sans oublier l’église de Saint-Placide, renommée pour sa qualité sonore et qui accueille encore la série Les Belles soirées à l’église.

Trois événements y sont prévus, les 23 mai (Ingrid St-Pierre), 17 octobre (le Duo Milot/Tétreault, harpe et violoncelle) et le 14 novembre (Andrea Lindsay et Luc De Larochellière). On s’y prend à l’avance et vous feriez bien de faire de même puisque la SAC innove en instaurant un système de billetterie grâce auquel vous pourrez choisir vos places (elles seront toutes numérotées).

Maison de la culture

Dès le samedi 21 mars, vous pourrez assister aux événements de la série Concerts intimes, qui se donnent en soirée à la Maison de la culture. On y couvre un spectre assez large, avec des artistes qui s’y produisent en solo, en duo ou en trio, chacun puisant dans des répertoires diversifiés.

Le premier événement vous mènera à la rencontre du Duo Beïja Flor, avec la flûtiste Marie-Noël Choquette et le guitariste Charles Hobson, qui vous présenteront leur troisième album intitulé Costas, sur lequel il font entendre des œuvres aux teintes latines et de folk contemporain.

Sylvain Lafontaine (trio jazz), Alexandre Belliard (auteur-compositeur-interprète), Benoit Paradis (trio jazz francophone), Chandail de loup (trad) et Vladimir Sidorov (bayan et accordéon classique) leur succèderont au fil d’une programmation qui s’étend jusqu’en novembre.

Toujours à la Maison de la culture, la SAC tient des expositions, dont la première, qui est déjà en marche, est consacrée aux œuvres de Louise Bariteau (estampe et collagraphie) et se poursuit jusqu’au 14 juin. Claude Melançon (peintre), Sheila Watson (peintre, sculpteure et potière), Jeanne-Mance Laplante (peintre et graveuse), et Jacqueline Tourigny (gravure et collagraphie) bénéficieront du même espace par la suite.

Les Beaux dimanches

Ils se déroulent en plein air (ou à l’intérieur de l’église en cas de pluie), ces concerts ont lieu tout d’abord en matinée, tous les dimanches de juillet, alors que les artistes invités font résonner leur musique au parc Adélaïde-Paquette. Le Trio Émérillon (classique), Babaz et Nelson (jazz), le trio À l’Est (musique du monde) et le Diogo Ramos Trio (chansons brésiliennes) sont au cœur de cette programmation qui se poursuit en août.

À une ou deux nuances près, toutefois, puisque l’on transporte tout cela en après-midi (les 9 et 16 août), du kiosque à la grande scène, avec des ambitions davantage festives, barbecue en prime. Le Winston Band, avec son rock aux influences cajun, zydeco et canadiennes-françaises animera les lieux le 9 août, alors que, la semaine suivante, ce sera au tour du groupe montréalais The One Love Project, avec son spectacle Hommage à Bob Marley.

En famille

Enfin, trois événements spécialement dédiés aux familles s’ajoutent à cette programmation, alors que se tiendra la deuxième édition de l’événement Chorales sur le lac, le 15 mai, un rendez-vous suscitant la participation d’une dizaine d’écoles affiliées à la CSSMI.

Puis, le dimanche 7 juin, on reprendra l’activité La BD au bord du lac, en compagnie de bédéistes professionnels qui animeront les lieux en partageant leur passion et en donnant des ateliers.

Puis, septembre ramènera les Journées de la culture qui auront lieu partout au Québec, y compris à Saint-Placide (programmation à venir).

D’ici là, les amateurs d’art peuvent contenter leur appétit en parcourant cette programmation en détail, sur le site [http://artsetculturestplacide.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top