- PUBLICITÉ -
Présentation du documentaire Fermières: La réalisatrice Annie St-Pierre à Ciné-Répertoire

Une scène du documentaire Fermières

Présentation du documentaire Fermières: La réalisatrice Annie St-Pierre à Ciné-Répertoire

La saison de Ciné-Répertoire se poursuivra de belle façon le lundi 12 mai prochain, alors que la réalisatrice Annie St-Pierre sera présente au Cinéma Saint-Eustache, pour la représentation de 19 h, afin de discuter avec les cinéphiles présents de son premier long métrage documentaire Fermières.

Pendant 81 minutes, la réalisatrice Annie St-Pierre entraîne, dans ce documentaire, les spectateurs au cœur de la plus grande association féminine québécoise, fondée en 1915 à l’initiative du ministère de l’Agriculture de l’époque, soit les cercles de fermières que l’on retrouve encore aujourd’hui dans plus de 600 municipalités du Québec… même si à peine 2 % des 36 000 membres qui en font partie sont des fermières!

La réalisatrice âgée de 33 ans a choisi de suivre plus particulièrement quatre femmes qu’elle jugeaient représentatives de cette association presque centenaire: Thérèse Garon, de Kamouraska, Francine Lacroix, du Témiscamingue, Yolande Labrie, de Bellechasse, présidente provinciale pendant huit ans, et Anne-Marie Poulin, de Cap-Rouge.

Après trois ans à parcourir les cercles de fermières aux quatre coins du Québec, son documentaire Fermières a été présenté au mois de novembre dernier en première mondiale aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) en tant que film de clôture. Il bénéficie aussi d’une grande diffusion ces temps-ci, puisque présenté dans 22 salles depuis le 17 avril dernier.

En entrevue, Annie St-Pierre a raconté à divers médias que c’est sa grand-mère qui lui a donné l’idée du documentaire Fermières, intriguée de l’entendre dire qu’elle était fermière, même si elle ne possédait pas de ferme proprement dit.

En 10 ans à peine, Annie St-Pierre a déjà un parcours fort intéressant. Lorsde sa dernière année d’études en cinéma en 2003, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle a réalisé le documentaire vidéo Jean-Pierre Ronfard: sujet expérimental, lequel a été sélectionné aux RIDM etaux Rendez-vous du cinéma québécois. Il s’agit d’ailleurs de l’un des rares films étudiants à avoir étéprésenté à l’affiche du cinéma Parallèle(Excentris) en programmation régulière.

Elle tourne ensuite, en 2007, Migration amoureuse, unautredocumentaire vidéo, celui-là intimiste, coproduit avec laFrance et la Belgique. Le film remporte la même année le Prix du meilleur espoir documentairePierre et Yolande Perrault aux Rendez-vousdu cinéma québécois, avant d’être projeté dans plusieurs festivals internationaux.

Il est bon de mentionner qu’Annie St-Pierre n’assistera pas à la représentation de 13 h, également au programme de cette journée du 12 mai, au Cinéma Saint-Eustache.

Rappelons que Ciné-Répertoire est présenté depuis janvier 2006 par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache au Cinéma Saint-Eustache avec l’appui du ministère de la Culture et des Communications, ainsi que de l’Institut national de l’image et du son (l’Inis). Il prend l’affiche les deuxième et quatrième lundis de chaque mois, à 13 h et 19 h.

Précisons, enfin, que le coût d’entrée est de 7 $ et que les billets sont en vente au Cinéma Saint-Eustache même. Pour en savoir davantage: [www.lapetiteeglise.com], onglet <Évènements>, ou 450-974-5166.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top