- PUBLICITÉ -

Photo Patrick Farley (courtoisie) – Mathieu Thuot et sa talentueuse équipe proposaient le spectacle Guitar Story, le dimanche 7 mai au Cabaret BMO.

Guitar Story: mieux que d’en parler…

Guitar Story

Ça faisait une ou deux fois qu’on vous parlait de la chose du mieux qu’on pouvait, avec les explications toujours très limpides de Mathieu Thuot, le cerveau (et les deux mains!) derrière Guitar Story, il valait cent fois mieux y être pour apprécier l’ampleur de la proposition.

Le musicien blainvillois et sa talentueuse équipe occupaient la scène du Cabaret BMO Sainte-Thérèse, le dimanche 7 mai, histoire de livrer la troisième mouture de cet impressionnant hommage aux meilleurs guitaristes de tous les temps, une centaine, en fait, méticuleusement choisis afin de couvrir tous les styles et toutes les époques.

Des noms prestigieux

Quand on lance les hostilités avec Stairway to heaven (Led Zeppelin), c’est dire à quel point on a confiance en ses moyens. Du moins, ça annonce que la besace est bien remplie et que la soirée ne risque pas d’être ennuyeuse. Suivraient toute une enfilade de noms prestigieux (Santana, B.B. King, le mythique Robert Johnson, Clapton, Hendrix, Django Reinhardt, Roy Buchanan, George Benson, Peter Frampton, Paco de Lucia, Al Di Meola et tutti quanti) dont on nous interpréterait les solos les plus marquants, on passerait par toutes les avenues guitaristiques possibles, le country, le progressif, le rock, le disco, le jazz, le métal, jusqu’à un segment jeux vidéo et cinéma où l’on nous réserverait notamment l’intégrale du solo de Marty McFly dans Back to the future, gestuelle à l’appui, tant et si bien qu’à l’entracte, le public avait déjà donné une première ovation debout.

Il faut dire que, si nous étions bien servis sur le plan du contenu, nous pouvions également constater que la démarche de Mathieu Thuot transcende son caractère encyclopédique pour aboutir sur une prestation de premier plan, avec des musiciens et des chanteurs de fort calibre.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Travail d’équipe

Lui-même extrêmement habile sur sa six cordes (il en a tout un attirail), Mathieu Thuot partage le boulot avec le non moins talentueux Tommy-Dave Harrison. Tous deux multiplient les prouesses des plus grands avec une agilité déconcertante, déposant leurs tricots de notes endiablées sur les canevas tissés par le claviériste Joël Barbeau Gingras, bien appuyé par le bassiste Simon Éthier et le batteur Cédric Périard. Aux voix, Samantha Crête-Poudrier et Marc-André Dionne reprennent les grands refrains des chansons qui furent tout aussi marquantes que les partitions de guitares qui les soutenaient.

Au bout du compte, cette histoire de la guitare qu’on nous raconte avec, en toile de fond, des projections qui en appuient visuellement le contenu musical, se consomme avec plaisir, un grand sourire bien étampé au milieu du visage. Et l’on a beau se demander pourquoi le duo Thuot-Harrison n’a pas fait telle ou telle chanson, on a beau avoir envie d’en suggérer une qui n’y était pas, ce bonheur ne nous quitte pas pour autant. Vraiment réussi.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top