- PUBLICITÉ -
Messmer: le spectacle dont vous êtes le héros

Il faut se méfier de la main tendue de Messmer.

Messmer: le spectacle dont vous êtes le héros

Intrigués par ses pouvoirs, des centaines de spectateurs ont assisté à la représentation du spectacle Drôlement mystérieux! de Messmer Fascinateur, présenté au Grand théâtre Olympia de Deux-Montagnes, le vendredi 4 mai dernier.

Dès les premières minutes du spectacle, Messmer invite le public dans son univers, assisté de son apprenti Sincler, le premier homme qu’il a hypnotisé à l’âge de 9 ans.

Après une brève introduction sur son intérêt pour le monde du transfert d’énergie, de l’hypnose, du magnétisme, de la sophrologie dynamique et de la télépathie, le fascinateur invite l’assistance à joindre les mains au-dessus de la tête tout en se concentrant sur sa voix. Ceux qui auront les mains soudées seront invités à monter sur scène. Une quarantaine de personnes ont foulé les planches pour un deuxième test visant à garder pour l’aventure les plus sensibles.

«Il faut trois conditions pour que cela fonctionne: il faut le vouloir, être ouvert et être concentré», signale-t-il.

Parmi ceux qui ont vécu l’expérience, Laurie aura été la première à se prêter au jeu. Après avoir été couchée de tout son long, la tête et les pieds seulement à être déposés sur une chaise, Sincler s’est assis sur son ventre sans que celle-ci ne bronche.

Le public aura pu voir le pouvoir de la suggestion en voyant à tour de rôle les participants tomber endormis. Messmer les a ensuite transportés dans son univers les faisant passer de l’océan à un cimetière en passant par les montagnes russes d’un manège. Ses divers passages ont donné lieu à des situations anecdotiques où le public ne pouvait faire autrement que d’être incrédule, surpris ou crampé de rire…

Pour que tous aient souvenir de leurs comportements et réactions sur scène, Messmer répète cette phrase à la fin de l’expérience: «Vous allez vous souvenir de tout. Vous allez être fier de vous parce que nous sommes fiers de vous.»

Avec la programmation neurolinguistique, Messmer a fait passer une série d’émotions à Marie-Michèle, laquelle a été consciente durant tout le numéro sans pouvoir faire autrement que de rire, pleurer, être en colère ou jalouse. «La suggestion peut mener à des émotions intenses», convient Messmer.

Le public aura également été témoin de la distorsion entre le rêve et la réalité chez les sujets sur scène, avec André, qui a parlé le martien.

Messmer a également accédé plus profondément au subconscient de Nicolas qui, malgré l’hypnotisme, croyait dur comme fer être au-dessus des pouvoirs du fascinateur. Ainsi, il a répété à plusieurs reprises s’appeler Frank Einstein et être de Granby après avoir redit, plus tôt et plus d’une fois, sa véritable identité.

Ces voyages dans un monde imaginaire sont appuyés par une trame sonore et des projections diffusées dans le fond de la scène.

S’il peut paraître répétitif de voir les participants réagir de façon inattendue pendant toute la durée du spectacle, il ne reste pas moins que les «pouvoirs» de Messmer captivent. L’assistance en veut plus pour tenter de comprendre l’extraordinaire.

En nomination au Gala des Oliviers pour le Spectacle le plus populaire, Drôlement mystérieux! s’inscrit dans la fin d’une tournée de cinq ans.

Un spectacle qui ne laisse pas indifférent et qui fascine sans aucun doute.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top