- PUBLICITÉ -
Mélanie Watt La mouche l’emportent

Mélanie Watt La Mouche L’emportent

Mélanie Watt La mouche l’emportent

Le livre préféré de Lancemot

C’est l’auteure et illustratrice Mélanie Watt, avec son bouquin intitulé La mouche dans l’aspirateur, qui a reçu le prix Le livre préféré de Lancemot, au terme de la 23e édition du Club des Aventuriers du livre, qui tenait ses activités durant tout l’été, dans les 25 bibliothèques publiques des Laurentides et de Lanaudière.

C’est l’auteure et illustratrice Mélanie Watt, avec son bouquin intitulé La mouche dans l’aspirateur, qui a reçu le prix Le livre préféré de Lancemot, au terme de la 23e édition du Club des Aventuriers du livre, qui tenait ses activités durant tout l’été, dans les 25 bibliothèques publiques des Laurentides et de Lanaudière.

L’ouvrage publié aux Éditions Scholastic compte 96 pages joliment et abondamment illustrées (on le devine) et raconte l’histoire d’une mouche qui voit sa trajectoire bifurquer brusquement et sa vie bouleversée après avoir été happée en plein vol par une balayeuse. Dans le sac poussiéreux qui, désormais, lui tient lieu de domicile, elle tente d’apprivoiser avec angoisse sa nouvelle condition.

Un sujet délicat

Le livre s’adresse aux enfants de 7 ans et plus et Mélanie Watt, qui a mis deux ans à le confectionner, y aborde le sujet délicat des étapes du deuil, qui sont alors clairement identifiées et qu’elle fait traverser à son personnage: le déni, le marchandage, la colère, le désespoir et l’acceptation. Ici, l’aspirateur fait allusion au terme «aspiration» qui signifie autant l’action de faire entrer de l’air que l’espoir d’une meilleure situation.

«Je voulais faire quelque chose de comique avec un sujet pas nécessairement évident. À la réflexion, je me suis dit que le deuil n’était pas seulement lié à la mort d’une personne, mais aussi à quelque chose qui ne se passe pas comme on l’aurait souhaité. C’est comme ça que j’ai décidé de l’aborder. Je voulais quand même éviter de déprimer les enfants» , de dire Mélanie Watt, qui qualifie ce projet comme étant l’un des plus gros qu’elle ait réalisés, elle qui signe également les aventures du chat Chester et de Frisson l’écureuil.

C’est à la Librairie Ste-Thérèse que l’on a dévoilé le nom de la gagnante, un honneur qui arrivait avec une bourse de 1 000 $ offerte par le propriétaire des lieux, Luc Lavoie. Le livre de Mélanie Watt était alors en compétition avec ceux d’Hélène Blois (texte) et Valérie Boivin (illustrations, Perché sur mes hautes jambes (Éditions de la Bagnole), et de Mélanie Perreault (texte) et Marion Arbona (illustrations), Rosalie entre chien et chat (Éditions Dominique et Compagnie).

Les Aventuriers du livre

Le concours Le livre préféré de Lancemot aura suscité la participation de quelque 1 260 jeunes lecteurs, tous membres du Club des Aventuriers du livre, une initiative du réseau des bibliothèques du livre qui a pour but de faire découvrir des livres passionnants, diversifier les habitudes de lecture et faire participer les jeunes à la vie de ta bibliothèque par ses nombreuses activités.

Tout au long de l’été, le Club a tenu pas moins de 275 activités fréquentées par ses 5 000 membres âgés de 5 à 14 ans. À eux seuls, cet été, ils ont lu 53 000 livres.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top