- PUBLICITÉ -
L’opéra célèbre l’amour sous toutes ses formes

(Photo Yves Déry) -

L’opéra célèbre l’amour sous toutes ses formes

Matinée spectacle

«Quand on parle d’opéra, on interprète généralement l’amour sous toutes ses formes», a souligné la chanteuse Stéphanie Lessard, lors d’une récente présentation dans le cadre des Matinées spectacles de la Société de développement culturel de Saint-Eustache. Les opérettes d’amour étaient donc à l’honneur en cette fin de février avec la soprano Stéphanie Lessard, accompagnée de sa complice Rosalie Asselin, pianiste montante.

En ce concert dominical, les amateurs d’opéra ont ressenti diverses émotions au rythme du talentueux duo et de leurs heureuses sélections d’œuvres magistrales. Le récital était distribué en quatre parties significatives concernant, bien entendu, l’amour.

La première partie était basée sur les amours de jeunesse avec Anzoleta avanti la regata, de Rossini, Voi che sapete de l’opéra La Nozze di Figaro, Mozart, et Gavotte de l’opéra Manon, de Massenet. La deuxième tranche, plus tragique, représentait les peines d’amour avec Porgi amor de La Nozze di Figaro, de Mozart, et Adieu, notre petite table de Manon, de Massenet. La troisième partie, plus torride et foudroyante, touchait le désir et les coups de cœur comme l’interprétation À Chloris, de Renaldo Hahn. Indéniablement, le public a adoré ce segment. Summertime, de l’opéra Porgy and Bess, de Gershwin, symbolisait, en ce quatrième acte, l’amour maternel. Pour la fin, l’assistance a accompagné en chantonnant la pianiste lors de L’heure exquise et La veuve joyeuse, de Franz Lehar. On pouvait y ressentir un plaisir contagieux.

Expériences élogieuses pour le duo

Diplômée du Conservatoire de musique de Montréal et récipiendaire de nombreux prix, Stéphanie Lessard a remporté en 2004 le premier prix dans la catégorie Chant au Concours de musique de l’ARAM. En 2005, elle a obtenu le deuxième prix au Concours de musique du Canada et en novembre 2008, le troisième prix au Concours OSM Standard Life. En 2010, elle a atteint la demi-finale au Concours international de chant en Marmandais. Elle cumule de nombreuses expériences comme interprète au sein du studio d’opéra du conservatoire et de L’Ensemble de musique contemporaine du Conservatoire de musique de Montréal. Interprète recherchée dans le genre de l’oratorio, Stéphanie s’est également illustrée dans la cantate BWV 21, le Stabat Mater, de Dvořak, le Gloria de Poulenc, le Roi David d’Honegger, Les sept paroles du Christ de Dubois, le Messie d’Händel et le Magnificat de Bach.

Formée également au Conservatoire de musique de Montréal, Rosalie Asselin y a complété ses études supérieures en obtenant plusieurs bourses d’études, dont celle de l’AUCC, de 2001 à 2005, et la bourse Mc Abbie grâce à l’excellence de ses résultats. Elle est également pianiste pour plusieurs ensembles vocaux, dont les chœurs de l’OSM, les Jeunesses musicales du Canada, et depuis quatre ans, elle participe aux tournées pancanadiennes d’opéra. Elle contribue aussi au spectacle jeune public Hänsel et Gretel.

La prochaine Matinée spectacle au Centre d’art La petite église aura lieu le dimanche 27 mars prochain avec le jeune pianiste Alex McNally, qui fait revivre le jazz des années 30 à 60. Pour de plus amples informations, composez le 450-974-ARTS (2787).

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top