- PUBLICITÉ -
Les scènes d’église d’opéra français à l’honneur

Photo Pierre Latour - Les scènes d’église d’opéra français ont été à l’honneur à l’occasion du concert d’ouverture de la deuxième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache.

Les scènes d’église d’opéra français à l’honneur

FestivalOpéra de Saint-Eustache

La deuxième édition du FestivalOpéra de Saint-Eustache a été lancée le 14 juillet dernier à l’église Saint-Eustache, reconnue pour son acoustique exceptionnelle et classée monument historique. Pour cette première soirée, les scènes d’église d’opéra français étaient en vedette avec la soprano Leila Chalfoun, le ténor Thomas Macleay et la basse Marcel Beaulieu, sous la direction musicale du chef d’orchestre Vincent Monteil.

En première partie, ils ont interprété la célèbre scène de Saint-Sulpice de Manon, de Massenet, l’un des opéras les plus populaires du répertoire français et inspiré du célèbre roman de l’abbé Prévost. Le décor se prêtait merveilleusement bien à la scène. Un drame amoureux qui nous attendrit par son intensité et l’éclat de sa musique.

Après la pause, on a eu droit à l’Acte final de Faust, de Gounod. Ici, Faust fait un pacte avec le diable et Marguerite demande une protection divine. Faust prie, pendant que l’âme de Marguerite s’élève vers le paradis et est accueillie par un chœur d’anges. Et quel chœur! En plus des excellentes interprétations de la soprano Leila Chalfoun, du ténor Thomas Macleay et des nombreux musiciens, la finale a transporté le public allègrement au cœur du lieu mythique, le paradis. Les costumes, qui étaient prêtés par l’Opéra de Montréal, les choristes du Chœur de Saint-Eustache, sous la direction de Pierre Turcotte, ainsi que plusieurs musiciens de Saint-Eustache et des environs, ont grandement contribué à la réussite de ce premier concert.

Chef d’orchestre et solistes

Mentionnons que le chef d’orchestre français Vincent Monteil était de retour pour cette deuxième édition. Il avait déjà dirigé, en 2010, la «soirée Offenbach» et le concert extérieur de clôture, constitué d’extraits d’opéras italiens, devant plus de 2 000 personnes. Très apprécié dans son pays et à l’étranger (Espagne, Italie, Allemagne, République Tchèque, Hongrie, Russie), il a été choisi par Cultures-France pour diffuser la musique française à l’étranger dans le cadre du programme «Un chef un orchestre».

Les solistes de cette soirée, le ténor Thomas Macleay, la soprano Leila Chalfoun et la voix de basse Marcel Beaulieu ont une solide expérience à Montréal et à l’étranger.

La présidente et directrice artistique du FestivalOpéra de Saint-Eustache, Leila Chalfoun, qui interprétait Manon de Massenet et Marguerite, s’est produite dans plusieurs opéras, dont celui de Montréal, Monaco, New York, Italie, Mexique, France, Suisse, Turquie et celui du Liban. Thomas Macleay a chanté dans plusieurs productions au sein de l’Opéra de Montréal. Marcel Beaulieu, diplômé d’une maîtrise en chant interprétation de l’Université Laval, a interprété de nombreux rôles sur scène.

Ces grands interprètes de renom, jumelés aux talents de jeunes artistes, invitent manifestement à développer un intérêt pour l’art lyrique par l’entremise d’un événement artistique novateur et séduisant qu’est le FestivalOpéra de Saint-Eustache.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top