- PUBLICITÉ -
Les plus belles chansons françaises

Photo Pierre Latour - Le chanteur de charme Joffrey Pinel.

Les plus belles chansons françaises

Matinée spectacle avec Joffrey Pinel

À l’occasion de la toute dernière Matinée spectacle de la saison, le jeune chanteur Joffrey Pinel a bercé les oreilles du public rassemblé pour l’occasion au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, en y interprétant plusieurs succès de grands artistes français, dont Barzotti, Brel, Lenorman, Barbelivien, Aznavour, Cocciante, Sardou et bien d’autres.

Le décor était sobre, mais animé intimement par trois choristes, une danseuse et un chanteur. Les artifices ne sont pas nécessaires quand on a une voix à couper le souffle. C’est amplement de talent pour enchanter tout bon mélomane!

Joffrey Pinel a créé ce spectacle rétrospectif sur nos idoles françaises de toutes pièces. Il en est à la fois le producteur, le réalisateur, l’interprète principal et l’arrangeur musical. Secondé par ses trois choristes, Marie-Claude Dubeau, Charles Pomerleau et Caroline Noël, le chanteur de charme a permis aux spectateurs de vagabonder allègrement dans les rues parisiennes. Il a débuté son spectacle avec un pot-pourri de ballades: Là où je t’aime, Je l’aime à mourir, Elle, Mon cœur te dit je t’aime, Pour elle, Elle est d’ailleurs, C’est beaucoup mieux comme ça, Mal d’amour et Love me please love me. Il a poursuivi ainsi avec Michel Sardou: En chantant, La maladie d’amour, Je vais t’aimer et Le France.

Joffrey Pinel a, après quoi, chanté de grands succès qui s’épousaient avec son Paris vagabonde: La vie par procuration (Goldman), Si seulement je pouvais lui manquer (Calogero), Ne me quitte pas (Brel), Déjeuner en paix (Stephan Eicher), Encore et encore (Cabrel). Il a terminé en force avec la magistrale chanson de la comédie musicale Les 10 commandements, L’envie d’aimer.

«Je ne veux surtout pas oublier de chanter les deux plus belles chansons d’amour: L’Hymne à l’amour, d’Édith Piaf, et Quand on a que l’amour de Jacques Brel», a souligné le chanteur. C’est avec l’attitude d’un «crooner», sa gestuelle et son habillement, que Joffrey Pinel a littéralement ravi les habitués des Matinées. «Ça fait du bien à mon cœur», a mentionné une auditrice.

Artiste dans l’âme

Autodidacte, passionné de la scène et polyvalent, Joffrey est apparu pour la première fois sur scène à l’âge de 12 ans. Formé à l’école des chorales d’église, cette voie lui permet, entre autres, d’émerger dans des téléthons-spectacles. Il devient ensuite membre de la troupe Zarzuela, ce qui l’aidera à approfondir ses connaissances musicales et harmoniques. Puis, c’est l’aventure des revues musicales québécoises et il a par la suite été choriste pour Ginette Reno et Richard Abel. Il s’est également produit en première partie du spectacle de l’humoriste québécoise Clémence Desrochers en 2006.

Veuillez noter que son spectacle Paris vagabonde sera sur la scène du Village des arts du Centre de la nature le vendredi 22 juillet prochain, dans le cadre de la programmation des Festi Week-end 2011.

Enfin, mentionnons que la formule de ces dimanches musicaux reviendra cet automne, mais sous une nouvelle appellation, Les dimanches en douceur. Trois spectacles seront à l’affiche, ceux de Paulo Ramos, le 25 septembre, d’André Thériault qui chantera les chansons de Félix Leclerc, le 30 octobre, et du Duo Fortin et Poirier, le 27 novembre. Les spectacles débuteront, comme à l’habitude, à 10 h, précédés d’un déjeuner continental servi à partir de 9 h 30. Renseignements et billetterie: 450-974-ARTS (2787) ou [www.lapetiteeglise.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top