- PUBLICITÉ -
Les Patriotes freinés par les Tribus de l’Outaouais

(Photo Yves Déry) - Les Patriotes de Saint-Eustache sont bien nantis en voltigeur. Pour un, Kevin Delisle est solide dans la gauche. Il peut aussi contribuer en bâton bien que sa moyenne laisser un peu à désirer depuis le début de la saison à ,226.

Les Patriotes freinés par les Tribus de l’Outaouais

Au Tournoi de Longueuil

Les Patriotes de Saint-Eustache avaient toutes les raisons de se présenter avec confiance au Tournoi de Longueuil, eux qui avant d’attaquer ce rendez-vous, traversaient une excellente séquence.

Dès leur premier match en sol longueillois, les Eustachois, meneurs dans leur section en saison régulière, ont imposé le rythme aux porte-couleurs hôtes de la compétition. Après trois points en deuxième manche, les Patriotes explosaient en troisième avec six autres points. Ils ont ainsi filé vers un triomphe sans équivoque de 12-2. Pendant que l’artilleur Pierre-Luc Bédard s’est chargé de contenir fort bien les frappeurs des Ducs, ses coéquipiers en attaque lui ont rendu la tâche plus facile. Pour un, Guillaume Cardinal a connu un fort match avec un circuit et un simple, produisant pas moins de six points à lui seul. Insérés au bas de l’alignement offensif, les Kevin Delisle et Carl Pilon ont aussi excellé avec deux points produits chacun.

Le lendemain, jour de la Fête nationale, les Patriotes ont festoyé à leur façon, en disposant des Cobras de Saint-Constant par la marque de 9-3. Au monticule, les Bruno-Pierre Marcil et Alexandre Dagenais ont uni leurs efforts pour limiter les Cobras à deux coups sûrs. Ils ne se sont pas avérés les seuls à s’illustrer du côté des vainqueurs. Les Jonathan Bernard, 4 en 5, ainsi que les Jean-Sébastien Paquin et Alexandre Tardif, avec trois coups sûrs respectivement, se sont payé du bon temps également.

Les prouesses en attaque des Patriotes ne devaient pas s’arrêter là. Pour compléter la ronde préliminaire, ils devaient trouver le moyen de matraquer les A’s de Ville-Marie 15-5. Lors de cette pétarade offensive, six joueurs eustachois ont frappé à au moins deux reprises en lieu sûr. Parmi eux, les Simon Dugas, Anthony Mignacca et Guillaume Cardinal ont aussi récolté trois points produits chacun.

Les Tribus se sauvent avec la victoire

Au courant que leurs rivaux avaient inscrit des victoires à sens unique précédemment, les Tribus de l’Outaouais se doutaient bien que les Patriotes constitueraient des opposants de taille. C’est d’ailleurs les protégés de François Cardinal qui ont été les premiers à noircir la feuille de pointage, marquant trois points dès la manche initiale. En fin de première, les Tribus rétrécissaient l’écart à 3-1. Par après, grâce à une défensive alerte de part et d’autres, les deux clubs ont été blanchis pendant les quatre manches suivantes. En sixième, les Patriotes ont ajouté un point à leur avance, avant que les Tribus ne provoquent l’égalité avec une poussée de trois points.

Puis, en fin de septième, avec un pointage de 4-4, face à Bruno-Pierre Marcil venu en relève à Pierre-Luc Bédard lors de la manche précédente, avec les buts remplis, les Tribus parvenaient à soutirer un but sur balles avec les buts remplis, pour filer avec la victoire.

Ayant laissé visiblement beaucoup d’énergie en demi-finale, lors du duel décisif, les Tribus ont été lessivés par les Ducs de Longueuil 12-2.

Pour ce qui est des joueurs des Patriotes, ils avaient quoi être déçus mais en même temps, ils ont joué de l’excellent baseball, de quoi laisser entrevoir de beaux moments pour le présent week-end, au Tournoi de Sainte-Foy.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top