- PUBLICITÉ -
Le milieu culturel est honoré à dix reprises à Saint-Eustache

Crédit photo Ernest Labelle – Les différents lauréats ayant reçu les 10 prix Cybèle de cette 10e édition du Gala de la culture, en compagnie des dignitaires qui leur ont remis leur récompense respective.

Crédit photo Ernest Labelle – Le pianiste Frédéric Morin, qui s’était produit début septembre dans le cadre du dernier Dimanche sur la promenade, a été invité à se produire cette fois sur la scène du Centre d’art La petite église.

Le milieu culturel est honoré à dix reprises à Saint-Eustache

Une 11e édition du Gala de la culture

À l’occasion de la 11e édition de son Gala de la culture, la Société arts et culture de Saint-Eustache a fait honneur au talent, à la fougue, au travail acharné, à l’excellence et au mérite d’artistes, d’artisans et d’organismes eustachois. En tout, 10 d’entre eux ont particulièrement été honorés et ont reçu un trophée Cybèle pour avoir été retenus dans autant de catégories.

L’événement, qui est présenté tous les deux ans, s’est déroulé au mois d’octobre dernier au Centre d’art La petite église, où les intervenants du milieu culturel ont vu défiler les lauréats, mais ont aussi eu l’occasion d’assister à des prestations musicales du Grand Ensemble jazz de Saint-Eustache et du pianiste Frédéric Morin qui s’était produit début septembre dans le cadre du dernier Dimanche sur la promenade, spectacle qui mettait alors en vedette certains artistes du piano public de Saint-Eustache.

Aussi, des comédiens du Théâtre de la Petite Comédie ont livré un hommage bien senti à Claudine Thibaudeau, décédée au mois d’août dernier, par le biais de saynètes mettant en vedette ses écrits. Ces comédiens, qui ont pour noms Ève Doyon, Martin Caron, Chantale Galimi et Sylvain Émond, ont tous, faut-il le souligner, participé aux ateliers de théâtre qu’offrait Mme Thibaudeau. En début de soirée, l’auteure Francine Allard avait rendu un hommage posthume à sa grande amie qu’était Thibaudeau.

Les lauréats

Dans l’ordre, les lauréats de 11e Gala de la culture sont donc, par catégorie:

-Louis-Philippe Angrignon (Artisanat), pour le regard poétique qu’il pose sur la vie, la nature, l’espace, la beauté et la liberté avec les oiseaux d’argile cuits qu’il confectionne;

-l’organisme Toulèsarts (Arts de la scène), pour la même passion qu’il a pour la langue de Molière qu’il transpose via la poésie et l’écriture à travers diverses activités comme le Café littéraire, les Dimanches en poésie et les Voyages au cœur de la poésie;

-Marion Gérard (Arts visuels), pour avoir fusionné deux passions, la peinture et la plongée sous-marine, dans le but de conscientiser les gens à l’incidence de nos gestes sur l’environnement;

-Michel Goyer (Bénévole de la culture), pour son implication avec la Corporation du moulin Légaré en tant qu’administrateur et, depuis janvier 2013, président;

-l’Ensemble choral Saint-Eustache (Événement culturel à rayonnement régional), pour offrir, depuis bientôt 20 ans, des concerts toujours plus grandioses que les précédents;

-Maryse Pépin et Martial Grisé, des éditions McGray (Lettres), pour avoir publié 21 titres en tout juste cinq ans et développé, ici et à l’étranger, l’imaginaire des jeunes;

-Thérèse Olivier (Coup de cœur), pour avoir œuvré bénévolement dans l’ombre depuis des années et être une femme de cœur, qui travaille sans compter;

-Michel Vauclair, de l’Oasis de l’Île (Hommage à une entreprise), pour avoir été l’hôte au mois d’août dernier de l’exposition Humanité, organisée par le Conseil de la sculpture du Québec.

Le dixième et dernier prix de la soirée a été remis, dans la catégorie Hommage à un collectif, aux Productions Z’ailes Fées, pour avoir créé, avec l’aide de sculpteurs, dessinateurs, écrivains, artistes peintres, illustrateurs, citoyens, élèves et commerçants un circuit de portes de fées dissimulées dans 34 commerces et lieux publics du Vieux-Saint-Eustache.

Un 11e prix devait être remis dans une toute nouvelle catégorie nommée Jeunesse à une personne de 25 ans et moins ayant rayonné en littérature, musique cinéma, arts visuels ou arts de la scène, mais aucune candidature n’a finalement été soumise au Conseil arts et culture de Saint-Eustache. On se reprendra donc dans deux ans.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top