- PUBLICITÉ -
Le jeu est de retour!The Legend of Zelda Link’s Awakening

Vingt-cinq ans plus tard, Link est de retour sur l’île de Cocolint dans cette nouvelle version du jeu

Le jeu The Legend of Zelda Link’s Awakening est de retour!

Lisez la chronique techno de Sébastien Trottier. Cette semaine: le jeu The Legend of Zelda Link’s Awakening.

Après avoir vu le jour en 1993 sur Game Boy, le jeu The Legend of Zelda Link’s Awakening revient dans une adaptation sur Nintendo Switch. Link s’échoue sur une île mystérieuse, et il doit réunir des instruments de musique dispersés partout sur l’île, ce qui réveillera le Poisson-Rêve.

Ses splendides graphismes et ses mélodies orchestrales reprennent les thèmes originaux. Les décors en 3D isométriques dévoilent de jolis effets de lumières. L’exploration se fait en éliminant les temps de chargement à travers les différentes régions. Malheureusement, le flou autour de l’écran, lors des segments à l’extérieur, m’a un peu dérangé. Est-ce causé par une limitation technique ou c’est simplement esthétique?

Un jeu qui mise sur la recherche

Si on le compare aux autres jeux de la saga, la carte est plus petite. La jouabilité mise beaucoup sur la recherche en découvrant de nombreux secrets. Nous n’avons pas à être guidés; néanmoins, on retrouve certains éléments simplifiant l’expérience si on les utilise, comme la faisabilité de positionner des icônes sur la carte, et ainsi se rappeler les lieux importants. En choisissant le mode «héroïque» dès le départ, on opte pour un challenge corsé, puisque les dommages subis sont doubles.

Les boutons de la console apportent une accessibilité qui n’était pas possible sur la Game Boy à l’époque. Fini le changement d’objets toutes les deux minutes afin de répondre au besoin du moment.

La véritable nouveauté est de pouvoir concevoir ses propres donjons à partir de salles existantes. On les dispose sur un damier et on doit les faire correspondre entre elles. Cependant, on peut seulement employer les modèles prédéfinis sans en modifier son contenu.

De légers ralentissements sont apparus durant ma progression. Rien de dramatique et cela ne brise pas le rythme, mais le jeu a de la difficulté à garder une fluidité constante.

C’est un réel plaisir de sillonner encore une fois cette aventure et si vous en êtes à votre premier essai, alors parcourez sans hésitation l’île de Cocolint.

Enfin, je vous invite à visiter le site [http://cine-techno.com] afin de consulter les critiques cinéma, jeux vidéo et technologiques.

Ma note:

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top