- PUBLICITÉ -
Le bonheur simple de Catherine

Catherine Durand sera en spectacle au Centre d'art La petite église

Le bonheur simple de Catherine

Le 26 avril, au Centre d’art La petite église

L’entrevue téléphonique avec Catherine Durand avait été fixée pour 15 h… la sonnerie du téléphone a finalement retenti 40 minutes plus tard. Qu’importe. Après s’être confondue en excuses – forte grippe doublée d’une prise de médicaments qui lui ont fait perdre la notion du temps –, Catherine Durand s’est prêtée au jeu de l’entrevue.

Attendue au Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, le vendredi 26 avril prochain, dans le cadre de sa tournée amorcée l’automne dernier, avec le lancement de son cinquième album Les murs blancs du Nord, Catherine Durand, dans une formule intimiste, sera accompagnée par trois musiciens. «Ce n’est pas ma première visite à Saint-Eustache», souligne-t-elle, ravie de se retrouver entre les murs d’une petite église. «Ces salles sont nombreuses au Québec. Il y règne une ambiance particulière qui sied bien à mes chansons qui sont planantes, une sorte de plénitude qui correspond bien à ma musique», relate-t-elle.

Avec un nouvel album vient bien souvent un nouveau spectacle qui, à son tour, s’accompagne immanquablement d’une «rentrée montréalaise». Celle de Catherine Durand a eu lieu le 27 février dernier. Un passage obligé qui dans son cas a non seulement charmé son public, mais aussi rallié la critique. «La fameuse première… jamais facile. On sait qu’il y aura plein de papiers qui vont s’écrire et on essaie de donner le meilleur show possible. Je savais déjà que mon show était bon, mais je dirais que là, je suis encore plus à l’aise», mentionne-t-elle. C’est donc avec un peu plus de plaisir et moins de stress qu’elle poursuit sa série de spectacles qui devrait s’allonger jusqu’à l’été 2014.

Le bonheur d’être là, encore

Catherine Durand, c’est aussi le bonheur, celui d’être là, encore, après 15 ans. «Quand je me suis lancée dans la chanson à temps plein, je n’avais pas de plan de carrière», souffle-t-elle. Seulement voilà, 15 ans plus tard, cette artiste, dont les débuts coïncident avec ceux de Dumas, Marie-Jo Thériault et Jorane, se réjouit d’être toujours là, alors que tant d’autres ont dû abandonner. «J’ai toujours réussi à tirer mon épingle du jeu, en gardant l’intérêt du public et du milieu», constate-t-elle. Ce qu’elle compte bien continuer.

À preuve, un sixième album déjà bien ancré dans sa tête. «J’ai mis quatre ans avant de sortir mon cinquième album. C’est trop long. Pour mon prochain, je n’ai pas l’intention d’attendre aussi longtemps», lâche-t-elle. Idéalement, ce sixième album sortirait vers la fin 2014, début 2015. Déjà, des idées de chansons mûrissent en elle.

Dans l’immédiat, pour réserver votre place au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache, composez le 450-974-ARTS (2787) ou visitez le [www.lapetiteeglise.com]. Il est aussi possible de se procurer des billets, en vente au coût de 25 $ chacun, au Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, dont les bureaux sont situés au 275, rue Saint-Eustache, dans le Vieux-Saint-Eustache, tout à côté du Centre d’art La petite église.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top