- PUBLICITÉ -

Le manoir Globensky (photo) et la Maison Chénier Sauvé, à Saint-Eustache, rouvriront leur espace muséal au public à compter du lundi 22 février.

La vie reprend au manoir Globensky et à la Maison Chénier-Sauvé

À compter du lundi 22 février, l’Espace muséal de la Maison de la culture et du patrimoine (manoir Globensky) et la Maison Chénier-Sauvé, deux institutions situées à Saint-Eustache, rouvriront leurs portes aux visiteurs. Il s’agit d’un effet concret, pour le secteur culturel, des récents assouplissements des mesures de confinement.

Au manoir Globensky, vous pourrez voir ou revoir l’exposition permanente consacrée à La rébellion de 1837 dans le comté de Deux-Montagnes, tout comme vous pourrez parcourir l’exposition temporaire intitulée Histoires de rang. Paysans et producteurs de chez nous, que vous propose la Corporation du Moulin Légaré (qui en profite également pour rouvrir sa boutique, où l’on peut se procurer la farine faite sur place) .

Comme son nom l’indique, cet événement rappelle à nos mémoires que Saint-Eustache fut en son temps une ville essentiellement agricole et que, en dehors de son cadre urbanisé, 70 % de son territoire demeure en zone protégée. L’exposition se veut alors un témoignage des pratiques agricoles d’hier, mais se permet également de tourner les projecteurs vers ceux et celle qui animent la réalité agrotouristique d’aujourd’hui.

Maison Chénier-Sauvé

Inscrite au Répertoire du patrimoine culturel du Québec à titre d’immeuble patrimonial, la Maison Chénier-Sauvé est connue pour avoir abrité successivement l’homme politique Arthur-Sauvé, qui a fait carrière au provincial comme au fédéral, de même que son fils, Paul Sauvé, qui fut brièvement chef de l’Union nationale et premier ministre du Québec, après la mort de Maurice Duplessis, en 1959.

Construite vers 1890, la maison du 83, rue Chénier, s’élève sur un terrain qui avait auparavant appartenu au docteur Jean-Olivier Chénier, l’un des chefs de file de la rébellion des Patriotes. La maison qui s’y trouvait à l’origine fut incendiée par l’armée britannique, le 14 décembre 1837, après la défaite infligée aux Patriotes.

Vous pourrez replonger dans ce passé historique en visitant l’exposition permanente Lieu d’exception, famille d’influence : l’histoire de la maison Chénier-Sauvé.

Pour connaître les heures d’ouverture de ces lieux d’exposition, visitez le [www.vieuxsainteustache.com] ou composez le 450 974-5170. On assure que toutes les mesures sanitaires (celles que vous connaissez déjà) imposées dans le contexte de la pandémie de COVID-19 s’appliqueront.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top