- PUBLICITÉ -
La vie de Gérald Godin livrée au grand écran

Le film Godin sera à l’affiche du Ciné-Répertoire, le 28 mars, au Cinéma Saint-Eustache.

La vie de Gérald Godin livrée au grand écran

Le lundi 28 mars au Ciné-Répertoire

Après l’hiver vient le printemps. C’est pourquoi le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache revient avec la deuxième partie de sa programmation hiver-printemps du Ciné-Répertoire en présentant dès le lundi 28 mars au Cinéma Saint-Eustache le court métrage Impromptu pour cor solo suivi du documentaire fraîchement livré en 2011 par le réalisateur Simon Beaulieu, et intitulé Godin en l’honneur du poète et homme politique Gérald Godin.

Le Service des arts et de la culture avait annoncé en janvier encore plus de représentations afin de répondre à la demande des cinéphiles. «C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’il nous est possible d’annoncer qu’avec cet ajout, l’auditoire a grimpé à plus de 30 % et ce n’est qu’un début. En effet, l’information circule tranquillement et de plus en plus de cinéphiles apprennent qu’il y a dorénavant des projections à 13 h et 19 h tous les 2e et 4e lundis de chaque mois», a laissé savoir l’agente de développement culturel, Sophie Tessier.

La particularité du 4e lundi du mois, c’est qu’il y a un court métrage qui précède le long métrage. Pour le 28 mars, Impromptu pour cor solo, d’une durée de cinq minutes est une création d’étudiants de l’Institut national de l’image et du son (INIS). Le court métrage présente deux jeunes adolescents qui se questionnent sur les raisons qui ont mis fin à leur relation. Contrairement à l’accoutumée, le réalisateur viendra présenter son court métrage aux cinéphiles.

Pour ce qui est de Godin, l’oeuvre et la vie de l’homme auront été marquées par son engagement viscéral envers le Québec. Oubliée ou méconnue, la contribution de son héritage politique et littéraire au patrimoine culturel est inestimable. Figure marquante de la poésie québécoise toute sa vie durant, il aura aussi été un acteur de premier plan dans les bouleversements sociopolitiques des cinquante dernières années.

Ce film lève donc le voile sur sa vie et l’héritage, trop peu connu, qu’il a laissé. Le réalisateur s’appuie sur la participation de gens influents dans la vie de Gérald Godin avec, entre autres, Denys Arcand, Jacques Godbout, Guy Godin, Jacques Parizeau, et Malcom Reid. Les cinéphiles auront l’occasion d’échanger avec le réalisateur Simon Beaulieu et le producteur Marc-André Faucher qui seront présents après la projection pour répondre aux questions.

Pour ce qui est des autres films de la programmation du printemps, le film Trou noir présenté le 11 avril, mettra en vedette Nicole Kidman. Ce drame porte sur le deuil et la perte d’un enfant. Le 25 avril, place à notre belle région des Basses-Laurentides avec un documentaire sur L’héritage des trappistes d’Oka. Quant au 9 mai, Dolly Parton, ma mère et moi, nous permettra de voir le talent d’actrice de Macha Grenon. Finalement, pour clôturer la saison, l’organisation laisse place à un film surprise afin de présenter encore plus de nouveautés! Une fois de plus, Sophie Tessier, du Service des arts et de la culture, invite la population à lui proposer des longs métrages: (stessier@ville.saint-eustache.qc.ca).

Avant chaque projection, André Dugal fera une courte présentation. Pour plus de renseignements, visitez le site Web au [www.lapetiteeglise.com] onglet <Ciné-Répertoire> ou communiquez avec le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache au 450-974-5166.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top