- PUBLICITÉ -
Là où la danse connaît le succès

La directrice et propriétaire du Studio Viva Danse, Mélisa Pelletier.

Là où la danse connaît le succès

Studio Viva Danse

Depuis maintenant deux ans, Mélisa Pelletier dirige et voit au développement du Studio Viva Danse, situé dans le Vieux-Saint-Eustache, une école où sont enseignés plusieurs styles de danse par des professeurs professionnels et qui remporte plusieurs succès.

Ce sont 300 élèves qui évoluent autour du Studio qui comprend neuf professeurs spécialisés dans différents styles: jazz, contemporain, hip hop, classique, claquette ou «B-Boying».

De ses classes, six équipes font de la compétition, avec des danseurs âgés de 6 à 24 ans. En 2012, le Studio participera ainsi à sept compétitions. «J’ai beaucoup de solistes qui explorent. Cela permet de prendre le pouls des compétitions et d’évaluer la participation du Studio», d’expliquer Mélisa Pelletier en entrevue.

«Dans les compétitions, on va chercher du nouveau matériel et, en même temps, on voit où on en est rendu par rapport aux autres. Les commentaires sont toujours importants pour s’améliorer», indique la directrice qui estime que le Studio est reconnu et se démarque pour ses capacités d’interprétation.

Jusqu’à maintenant, le Studio a participé au CanDance qui s’est tenu du 22 au 25 mars dernier, au Palais des Congrès de Montréal. Les évaluations fonctionnent avec des notes et des catégories comme de 85 % à 89 % pour l’Or; de 89 % à 95 % pour le Platine; et 95 % et plus pour le Diamant. Deux troupes, les plus jeunes (7-8 ans) et l’Espoir (9 à 12 ans), des solistes et deux duos pour une dizaine de numéros ont remporté à cette occasion des notes se situant entre l’Or et le Platine.

«On s’est bien classé. C’était une belle compétition avec de belles surprises. Pour une note plus élevée, nous, comme les danseuses, voyons par après, ce qu’il y a à travailler», explique Melisa.

Au moment de l’entrevue, le Studio revenait d’une compétition à Mont-Tremblant, le Showtime, où 35 numéros ont été présentés par 60 de ses danseurs. Cette année, le Studio Viva Danse y a été consacré deuxième meilleur studio de la compétition et une vingtaine de numéros seront présentés à la Coupe du Monde à Montréal.

Aussi, la troupe Axis (12-14 ans) a remporté la première place en jazz et hip hop. «Le trio d’Alexandre Carlos a obtenu 97 % et fait pleurer les gens», souligne la directrice. Rebbeca Lamothe a remporté la première place pour ses deux solos en contemporain et lyrique. Stéphanie Hébert a été nommée danseuse de l’année et a reçu une bourse.

Mélisa Pelletier est une véritable passionnée lorsqu’elle parle de ses danseurs. Elle danse depuis l’âge de 6 ans dans la bâtisse d’où elle dirige maintenant le Studio.

Elle invite parfois des artistes et des chorégraphes pour des ateliers spéciaux. Elle tente ainsi de faire découvrir d’autres facettes de la danse et de l’interprétation. «Mes filles touchent à tout. Je traîne parfois certaines d’entre elles avec moi en atelier, à l’extérieur. On est vraiment une belle gang avec une ambiance familiale», termine-t-elle. Une escapade à New York a même été prévue cet été pour suivre quelques ateliers en danse.

Le 26 mai prochain, le Studio présentera sa production annuelle qui a pour thème Les 4 saisons de Viva Danse au Théâtre Lionel-Groulx. Tous les styles y seront présentés et des artistes invités seront présentés.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top