- PUBLICITÉ -
La bibliothèque Guy-Bélisle célèbrera ses cinq ans pendant tout un mois

La Bibliothèque Guy Bélisle Célèbrera Ses Cinq Ans Pendant Tout Un Mois

La Bibliothèque Guy Bélisle Célèbrera Ses Cinq Ans Pendant Tout Un Mois

La bibliothèque Guy-Bélisle célèbrera ses cinq ans pendant tout un mois

À Saint-Eustache, dès le 30 septembre

Pendant tout un mois, du 30 septembre au 1er novembre, les usagers de la bibliothèque Guy-Bélisle, à Saint-Eustache, se feront rappeler, quotidiennement ou à travers divers événements ponctuels, que le majestueux bâtiment qui s’élève à l’angle de la Grande-Côte et du boulevard Arthur-Sauvé, en bordure de la rivière des Mille Îles, a déjà cinq ans.

Pendant tout un mois, du 30 septembre au 1er novembre, les usagers de la bibliothèque Guy-Bélisle, à Saint-Eustache, se feront rappeler, quotidiennement ou à travers divers événements ponctuels, que le majestueux bâtiment qui s’élève à l’angle de la Grande-Côte et du boulevard Arthur-Sauvé, en bordure de la rivière des Mille Îles, a déjà cinq ans.

Inaugurée en septembre 2012, au coût de 9 millions de dollars, l’institution eustachoise a été adoptée par la clientèle visée, alors que l’on enregistre une fréquentation quotidienne qui atteint souvent les 400 usagers. «C’est le service public le plus utilisé… après les chemins!» de s’exclamer le conseiller municipal responsable des dossiers culturels, Raymond Tessier, alors que l’on dévoilait la programmation concoctée à l’occasion de cet anniversaire.

Au programme

Le tout coïncidera avec les Journées de la culture et c’est donc le samedi 30 septembre, en soirée, que les amateurs de jeux (de table, vidéo, format géant) s’adonneront gratuitement à leurs loisirs préférés.

Dès le 4 octobre, la bibliothèque vous propose une série de cinq rencontres d’auteurs mettant en vedette Michel Rabagliati (Paul à Québec), le 4 octobre; Pauline Gill (Docteur Irma), le 11 octobre; Luc Gélinas (la série C’est la faute à…), le 13 octobre; Marcia Pilote (La vie comme je l’aime), le 25 octobre; et Patrick Sénécal (Sur le seuil, Aliss, Les sept jours du talion, notamment), le 1er novembre. À noter qu’une inscription en ligne, un mois avant l’événement, est requise au [http://saint-eustache.ca], section , sous la rubrique Activités.

Par ailleurs, chaque jour, des concours de toutes sortes s’offriront aux usagers: J’abonne un ami; Dessine-moi un signet, sous le thème Ma bibliothèque, pour moi, c’est… (courez la chance de voir votre dessin reproduit sur un signet); critique de livres numériques, avec publication de votre texte sur Facebook; rédaction d’un haïku à partir de trois titres de livres; L’abonné vedette, une occasion d’honorer les usagers de diverses manières (le plus jeune, celui qui emprunte le plus de livres, etc.).

Tous ces concours, bien entendu, feront des gagnants qui obtiendront des prix.

Enfin, on profitera de cette portion du calendrier pour accrocher de nouvelles œuvres d’art, rendre un hommage à Guy Bélisle, ajouter des jeux dans l’espace réservé aux enfants et lancer un nouveau service appelé [http://reponseatout.ca], un outil qui permettra aux usagers d’adresser leurs questions aux techniciens de la bibliothèque et d’obtenir une réponse dans un délai de 72 heures.

La chambre du temps

On a fait remarquer, par ailleurs, que le service de la bibliothèque de Saint-Eustache célèbre pour sa part son 40e anniversaire et qu’on a toutes les raisons de célébrer la chose entre les murs du bâtiment inauguré il y a cinq ans. «Depuis cinq ans, les citoyens sont nombreux à utiliser leur bibliothèque, leur espace à leur image, et nous souhaitons qu’ils seront aussi nombreux à célébrer cet anniversaire» , de souligner le maire Pierre Charron, en attirant notre attention vers l’œuvre de Michel Goulet, acquise dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement du gouvernement du Québec.

Intitulée La chambre du temps, cette œuvre de l’un des sculpteurs les plus importants au Québec, est installée à l’extérieur et se décline sous la forme de douze chaises en acier inoxydable, disposées en cercle. Sur chacun des sièges, on a gravé des extraits de textes de la poète Hélène Dorion, un nom majeur dans le paysage littéraire québécois. L’ensemble est doté d’un système d’éclairage changeant, qui met en valeur les mots de l’auteure qui témoigne alors de son attachement à la vie, à l’expérience profonde du quotidien.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top