- PUBLICITÉ -
Histoire, culture et produits de chez nous pour la 34 édition

En compagnie de personnages que vous apercevrez au campement du Régiment de La Sarre, on reconnaît Roland Tourangeau, président de la Caisse Desjardins Saint-Eustache–Deux-Montagnes (commanditaire majeur), le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, et le président de la CML, Michel Goyer.

En parcourant la zone

De l’animation est prévue en tout temps sur le site.

Histoire, culture et produits de chez nous pour la 34e édition

Festival de la galette et des saveurs du terroir

Le succès de l’événement est pratiquement acquis d’une année à l’autre et l’on soulignait même, en conférence de presse, que pas une fois le mauvais temps n’était venu altérer l’enthousiasme des organisateurs et du public, lequel est convié à la 34e édition du Festival de la galette et des saveurs du terroir de Saint-Eustache, les 14 et 15 septembre.

Tout part de la Corporation du Moulin Légaré (CML) qui veille scrupuleusement à la conservation de cet objet patrimonial unique comme à la pérennité du métier de meunier, mais dont le mandat déborde sur son environnement immédiat, avec des interventions pour la mise en valeur du Vieux-Saint-Eustache.

Exposants

Et ce festival annuel permet d’aller encore plus loin en mobilisant le savoir-faire régional, avec les nombreux kiosques du Village des artisans (bijoux, tricot, textile, bois, objets décoratifs et autres) et du Marché des saveurs, avec des produits dont l’appétissante et longue nomenclature formulée par la conseillère municipale Michèle Labelle a inspiré le chanteur André Thériault (du moins a-t-il accompagné la chose d’un élan podorythmique bien senti) qui animait la conférence de presse.

La zone des Savoir-faire d’antan, par ailleurs, permettra aux visiteurs de mettre un pied dans le passé, grâce à des artisans passionnés qui pratiquent des métiers anciens, tels le forgeron, les brodeuses et dentellières, les sculpteurs, la chapelière, la rempailleuse et les fileurs. Ils auront également aperçu, sur le site, les membres de la Cie du 2e bataillon du Régiment de La Sarre (une reconstruction historique), régiment qui avait débarqué en Nouvelle-France en juin 1756 et pris part à des batailles importantes. À portée de canon, on trouvera également l’habituelle exposition de voitures anciennes.

Bien entendu, le public aura encore la chance de visiter le moulin Légaré, construit en 1762 et toujours en fonction, et d’y déguster la fameuse galette de sarrasin qui en fait la renommée.

Un kiosque sera également dédié à Leucan, qui y tiendra son traditionnel Défi têtes rasées.

Animation

Tout au long de ces deux journées, le site sera accessible de 10 h à 17 h et, en plus de tout ce qui précède, le public pourra converger vers la Scène du bon vieux temps, sur laquelle des artistes se produiront à tour de rôle. Le Chœur des Îles de Saint-Eustache, le groupe RéVeillons (musique traditionnelle), l’illusionniste Philippe Thériault, de même que des conteurs, chanteurs, danseurs, musiciens et comédiens animeront le site.

À noter que le festival prend un virage écoresponsable et que les bouteilles d’eau en plastique y seront proscrites. Des abreuvoirs seront disponibles grâce auxquels vous pourrez remplir votre gourde à volonté, à moins que vous ne préfériez, pour 2 $, vous procurer le verre-souvenir réutilisable à l’effigie des deux meuniers du moulin Légaré.

Gratuité

Par ailleurs, les festivaliers qui le désirent pourront accéder au site via les services de transports collectifs qui seront offerts gratuitement par la CML et Exo, sur les neuf lignes régulières d’autobus qui passent par le terminus de Saint-Eustache. De là, ils n’auront que quelques pas à faire pour se rendre au manoir Globensky et au moulin Légaré, là où se tiendra la grande majorité des activités.

L’entrée au festival est aussi gratuite et vous en trouverez la programmation complète au [http://www.festivaldelagalette.com] ainsi que sur Facebook.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top