- PUBLICITÉ -
Fellipe Barbosa raconte l’histoire de son ami d’enfance

Fellipe Barbosa Raconte L’histoire De Son Ami D’enfance

Fellipe Barbosa raconte l’histoire de son ami d’enfance

Dans Gabriel et la montagne

Le long-métrage brésilien Gabriel et la montagne sera diffusé prochainement un peu partout au Québec. Le 4 octobre, les membres des médias étaient invités, au cinéma du Carrefour du Nord, à Saint-Jérôme, à assister à l’avant-première de ce film du réalisateur Fellipe Barbosa dans lequel ce dernier dépeint les dernières journées de la vie de son ami d’enfance, Gabriel Buchmann, décédé en août 2009.

Le long-métrage brésilien Gabriel et la montagne sera diffusé prochainement un peu partout au Québec. Le 4 octobre, les membres des médias étaient invités au cinéma du Carrefour du Nord, à Saint-Jérôme, pour assister à l’avant-première de ce film du réalisateur Fellipe Barbosa dans lequel ce dernier dépeint les dernières journées de la vie de son ami d’enfance, Gabriel Buchmann, décédé en août 2009.

Avant d’intégrer une prestigieuse université américaine, le protagoniste du film décide de prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde. Après dix mois de voyage et d’immersion au cœur de nombreux pays, il rejoint le Kenya, bien décidé à découvrir le continent africain. C’est à ce moment précis que commence le film. On suit ensuite Gabriel pendant près de 2 h 15 dans sa quête. Celle-ci se termine abruptement lorsqu’il décide de gravir, sous-équipé, le mont Mulanje au Malawi. Ce fut là sa dernière destination puisque c’est à cet endroit qu’il a péri, victime d’hypothermie.

En regardant ce long-métrage, les cinéphiles comprendront rapidement qu’en divulguant le décès de Gabriel, nous n’en révélons en rien son intrigue. Dès la première minute du film, on comprend en effet que Gabriel ne reviendra pas vivant de ce voyage.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

«J’ai été très surpris lorsque j’ai appris son décès en 2009 et pour moi, c’est ça le début du film, c’est ça le début de tout!» a raconté M. Barbosa avant d’ajouter que le Gabriel téméraire, aventurier et entêté dépeint dans son film ne ressemble pas du tout à celui qu’il a connu dans son enfance.

«Ce que je me rappelais de lui est qu’il était timide, introverti, mais il avait changé, de dire le réalisateur. Ses amis m’ont même raconté qu’une fois, il avait cassé ses deux pieds dans un accident et qu’il était ensuite parti en randonnée en rampant! Ça, ce n’est pas le Gabriel que j’ai connu! Il voulait manger le monde, sachant peut-être que la fin était proche.»

La réalité rattrape la fiction

Pour faire ce film, Fellipe Barbosa a refait le même trajet emprunté par Gabriel en se fiant à son journal de bord et aux nombreux courriels envoyés à sa famille et sa copine alors qu’il se trouvait en Afrique.

Avec ces précieuses informations en main, il était important pour le réalisateur de retrouver les gens qui ont marqué le périple de Gabriel en Afrique, qui aura duré quelque 70 jours.

«J’ai fait deux grands voyages de repérage en Afrique, a relaté M. Barbosa. J’ai voyagé comme Gabriel, pressé de vivre son expérience. J’étais obsédé par cette idée de rencontrer tous les gens qu’il avait rencontrés, décrits dans des courriels envoyés à sa famille. Je suis aussi allé dans les mêmes chambres d’hôtel que lui. Il fallait tourner dans les vrais endroits, avec les vrais personnages.»

Pour tourner les images de Gabriel et la montagne, dont plusieurs sont à couper le souffle, Fellipe Barbosa a parcouru, en compagnie des membres de son équipe, composée d’une vingtaine de personnes, pas moins de 6 000 kilomètres en sol africain.

«Quand Gabriel a disparu, plusieurs croyaient qu’il avait été tué et j’étais choqué parce que ce ne fut pas le cas. Gabriel et la montagne était donc pour moi une belle opportunité de montrer le côté humain des Africains. Nous avons plusieurs préjugés face à ce peuple parce que nous n’avons pas la bonne information.»

Gabriel et la montagne sera présenté le lundi 30 octobre au cinéma du Carrefour du Nord à Saint-Jérôme et à Saint-Eustache prochainement. Surveillez l’horaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top