- PUBLICITÉ -
Deux grandes œuvres pour la restauration d’une église

Le baryton Gilles Latour, qui a eu l’idée d’organiser ce concert-bénéfice au profit de la restauration de l’église Saint-Eustache.

Deux grandes œuvres pour la restauration d’une église

Un concert-bénéfice initié par Gilles Latour

«Il faut sauvegarder ce monument historique à la mémoire de nos Patriotes, les pères de la démocratie du Haut et du Bas-Canada. Des hommes, des femmes et des enfants sont morts pour celle-ci, nous nous devons de les honorer en conservant notre église debout», a mentionné Gilles-A. Perron, grand chevalier des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache, devant près de 250 personnes venues assister, le 31 mars dernier, au concert-bénéfice au profit de l’église Saint-Eustache.

Malheureusement, l’objectif d’attirer 800 personnes n’a pas été atteint. «Nous aurions aimé avoir le triple de participants, mais les citoyens eustachois sont souvent sollicités par un grand nombre d’organismes», a poursuivi M. Perron, l’un des organisateurs de ce concert-bénéfice présenté à l’église Saint-Eustache même. Les Chevaliers de Colomb se sont incidemment occupés de la vente de billets, de la distribution des affiches et de l’accueil durant le concert.

Par contre, l’idée de recueillir des fonds pour la restauration de l’église Saint-Eustache émanait du baryton Gilles Latour. Celui-ci rêvait d’interpréter de grandes œuvres du répertoire classique, tout en aidant financièrement à la restauration de l’église.

Deux grandes œuvres

Ce concert a débuté en première partie par les Sept paroles du Christ, de Dubois, pour se conclure avec le Requiem, de Fauré. Sous la direction du chef Jean-Sébastien Lévesque, les 40 choristes de l’Ensemble choral de Saint-Eustache ont divinement bien accompagné les trois solistes de l’événement.

Tout d’abord, Gilles Latour, baryton chevronné, qui a chanté avec, entre autres, l’Orchestre symphonique de Montréal et l’Orchestre symphonique de Québec. La soprano Léa Weilbrenner a, pour sa part, travaillé auprès de plusieurs personnalités importantes du monde musical: Marie-Josée Lord, Christiane Riel, Kent Nagano et Marc Hervieux, ami de longue date.

Le ténor Riccardo Iannello, spécialisé en performance vocale et reconnu pour ses nombreuses performances à l’Opéra de Montréal, dont le comte Almaviva dans Le barbier de Séville, Schmidt dans Werther et Léon dans Signor Deluso. Aussi, l’organiste Chantal Gervais, que l’on a entendue à la radio de Radio-Canada dans la série Tribune de l’orgue et qui accompagne régulièrement différents chœurs lors de concerts, était présente.

Mentionnons que Jean-Sébastien Lévesque, gagnant du prix Claire Charbonneau-Clelk au concours du Prix d’Europe, poursuit toujours sa carrière de pianiste, tout en dirigeant l’Ensemble choral de Saint-Eustache. Celui-ci donnera d’ailleurs un concert à Joliette le 26 mai prochain avec l’Orchestre des jeunes de Joliette et un autre à l’église Saint-Eustache le 2 juin prochain.

En conclusion, Nycole Pepper, coordonnatrice de la paroisse Saint-Eustache, a souligné qu’un montant de 1 500 $ avait été amassé à la suite de ce concert-bénéfice. En outre, elle a remercié les organisateurs, les chanteurs et musiciens participants pour leur soutien aux efforts déployés afin d’assurer l’avenir de ce joyau patrimonial.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top