- PUBLICITÉ -
Des œuvres romantiques pour un réveil en douceur

Charles Brocchiero

Des œuvres romantiques pour un réveil en douceur

Avec l’Eustachois Charles Brocchiero

Le coup d’envoi 2013 des Dimanches en douceur s’est effectué avec l’interprète, Charles Brocchiero, le dimanche 27 janvier, au Centre d’art La petite église de Saint-Eustache. Le jeune premier, accompagné par son talentueux musicien, Giancarlo Scalia, a livré une belle performance lors de sa prestation scénique.

«Ces deux jeunes musiciens chevronnés nous offrent un concert où la passion et la technique jouent un rôle primordial», a lancé Mme Claudine Thibaudeau, poète et directrice artistique de Les Quinzaines de la poésie. De plus, elle a remercié le Service des arts et de la culture pour les belles découvertes que nous procurent ces Dimanches en douceur, tout en sirotant du bon café. Mentionnons que Les Quinzaines de la poésie ont lieu tous les deux dimanches du mois, à 15 h, à la Maison Chénier-Sauvé.

Traduttore, traditore, «Traduire, c’est trahir» 

Afin de respecter la sonorité mélodique d’origine, l’interprète a chanté les lieder dans la langue d’origine. Au programme: Rêve de printemps de Schubert, Frühlingsglaub, ainsi que le cycle de Don Quichotte de Ravel, série de pièces mettant en scène le chevalier espagnol qui part à la conquête du cœur de sa dulcinée. Sans omettre l’interprétation des amours du poète, Dichterliebe de Schumann, qui lui a valu de chaleureux applaudissements. L’œuvre vocale du grand compositeur allemand a marqué l’univers du lied romantique. Déclarations d’amour des cinq premières pièces, colère, tristesse, souffrance, et enfin la délivrance. L’assistance a été séduite par les mélodies, la puissance expressive et la richesse pianistique. «Ici, le piano n’accompagne pas la voix, il se fond avec elle», a spécifié le chanteur.

Natif de Saint-Eustache, Charles Brocchiero a commencé ses études en chant classique au cégep Lionel-Groulx pour poursuivre à L’Université de Montréal. Les Eustachois l’ont entendu au festival de la galette dans un aria du Barbier de Séville de Rossini. Tandis que le pianiste, Giancarlo Scalia a entrepris ses études musicales au conservatoire McGill dès l’âge de 12 ans. Il continue à se perfectionner en interprétation classique et détient une maîtrise en composition instrumentale. Un premier récital réussit en dehors du contexte universitaire, pour le baryton, d’autres concerts sont à prévoir pour ces jeunes musiciens talentueux.

Le prochain Dimanche en douceur

Le prochain Dimanche en douceur mettra en vedette l’auteur-compositeur-interprète Stéphane Pilon, le dimanche 24 février prochain. Récipiendaire du prix Cybèle de la Relève, au Gala de la Culture de Saint-Eustache, il fera découvrir ses nouvelles compositions et interprétera les chansons de son premier album. Le coût est de 13 $ pour les adultes et 5 $ pour les enfants de 6 à 12 ans. Pour réservation et information, veuillez contacter la billetterie au 450-974-2787.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top