- PUBLICITÉ -
Des jeunes de la relève présentent

Les différents intervenants associés à la présentation de la pièce Éric n’est pas beau.

Des jeunes de la relève présentent

Nouvelle troupe de théâtre

L’École de théâtre du Vieux Saint-Eustache a annoncé la création d’une nouvelle troupe qui présentera la pièce Éric n’est pas beau, de Simon Boulerice, du 14 juin au 16 juin prochain, lors de son Festival de théâtre.

Ce sont quatre comédiens de la relève de l’École, âgés de 19 à 23 ans, qui forment la troupe, et la mise en scène est assurée par André-Marie Coudou. «C’est du désir des jeunes d’aller plus loin que la troupe est née. Elle leur permettra de faire la rencontre de professionnels», a expliqué la directrice de l’École de théâtre du Vieux Saint-Eustache, Danie Frenette.

En effet, le metteur en scène André-Marie Coudou est d’origine belge et a signé plusieurs mises en scène au Québec depuis 2006, telles qu’Une heure avant la mort de mon frère, de Daniel Keene, Les Combustibles, d’Amélie Nothomb, et Le Désir, de Michel Marc Bouchard. Il est également cofondateur et directeur artistique du Théâtre l’Instant.

Les quatre comédiens, Étienne Courville, Michel Pesant, Arianne Éthier et Mélissa Dumais, sont aussi entourés du scénographe Benoit Grégoire qui a travaillé tant au théâtre qu’à la télévision en tant que directeur artistique. Il est accompagné par Yves René Morin à la construction des décors et Jeanne Fortin Legris à la conception des éclairages.

L’environnement de la pièce de théâtre est assez particulier. Elle se jouera non pas sur la scène, mais au centre de l’espace, sous un arbre à plusieurs niveaux, où le public composera alors les quatre murs. Un défi de plus pour les comédiens qui semblent ravis par le projet tout autant que la directrice et le metteur en scène.

«On reprend un conte de fées et on le casse en mille morceaux», expliquent le metteur en scène et la directrice. La pièce parle surtout de la perception de la beauté et de changer ce regard. «L’autre est beau à travers les yeux de l’autre», ajoute André-Marie Coudou.

Éric n’est pas beau raconte l’histoire de Jérémie et Éric qui sont les meilleurs amis du monde. Éric subit les moqueries, mais son ami lui porte une grande tendresse. Ils feront la rencontre de leurs nouvelles voisines, des jumelles non identiques. Les thèmes au centre de la pièce sont l’amitié, les rêves et l’estime de soi. Aussi, la pièce rejoint certaines préoccupations des jeunes face à l’amour, à la peur du rejet et à l’importance du regard des autres.

Une pièce à laquelle ont été ajoutées cinq chansons qui ont été présentées à l’auteur, Simon Boulerice. Les chansons en question ont été écrites par Fabrice Taitsch et mises en musique, entre autres, par Chantal Morin, pianiste et fondatrice de la compagnie Muzimonde.

Les jeunes de la troupe ont donc la chance de vivre une expérience qui se rapproche d’une production professionnelle sous tous ses aspects. «Ils peuvent voir comment ça marche: c’est toujours difficile de jouer dans une compagnie, l’argent vient souvent du privé. Ils font donc une recherche de commandites», d’indiquer Danie Frenette.

Une expérience qui deviendra encore plus réelle pour Étienne Courville qui a été recruté par André-Marie Coudou pour sa prochaine pièce au Théâtre Denise-Pelletier, à l’hiver 2013.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top