- PUBLICITÉ -
Culture à la carte

Photo Antoine Saito (courtoisie JMC)

Pataquès et Patatras, les protagonistes de

Photo Justin K. Muvunga (courtoisie)

La Chorale gospel Jireh.

L’affiche du premier spectacle solo de Matthieu Pepper, qui sera de passage à la salle du Zénith, le 19 février.

Krista de Silva interprète le rôle de Carmen dans l’opéra du même nom.

Culture à la carte

Idées sorties

Propositions de sorties culturelles dans les Basses-Laurentides

La Chorale gospel Jireh

Ça bouge, ça danse, ça jubile, ça exulte. Comment rester insensible à cette musique qui vient du fond de l’âme et qui passe par le cœur et le corps des 15 choristes (alto, soprano, ténor) et cinq musiciens (claviers, basse, guitare, batterie) qui feront résonner leurs chants dans la nef de l’église Sainte-Thérèse-d’Avila, le samedi 8 février à 20 h.

Sous la direction de Carol Bernard, Jireh propose un répertoire énergique puisant dans les grands classiques du gospel, auxquels s’ajoutent des compositions originales. Présente sur de nombreuses scènes depuis plusieurs années, la chorale a notamment remporté le Prix de l’Album gospel de l’année 2015 (Get up) décerné par la Gospel Music Association of Canada, qui lui a également remis le Prix de la Chanson de l’année (Quoi qu’il arrive), en 2019.

Le terme Jireh est un mot hébreu qu’on peut traduire par le verbe «pourvoir» , qui signifie «fournir ce qui est nécessaire» . Conséquemment, le passage de la chorale à Sainte-Thérèse permettra à quatre organismes de recueillir des fonds afin de poursuivre leur mission sociale. Il s’agit du Petit Patro (maison d’hébergement pour jeunes en difficulté), de la Maison des jeunes des Basses-Laurentides, du Groupe Marraines Tendresse (services postnatals) et du Mitan (Maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants.)

Billetterie: [http://www.odyscene.com » target= »_blank » title= »Consultez notre site pour obtenir plus d’information »>http://http://www.odyscene.com].

L’expédition de la Rythmobile

Les Jeunesses Musicales Canada (JMC) ont pour mission de mousser la découverte de la musique dite classique de même que les musiques issues d’autres cultures auprès du jeune public et de soutenir les musiciens de la relève dans le développement de leur carrière. Pour ce faire, l’organisme diffuse et produit des spectacles destinés à partir en tournée, comme c’est le cas pour L’expédition de la Rythmobile, à l’affiche du Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, le dimanche 16 février à 11 h.

Celui-ci détonne un peu, en ce sens qu’il offre un contenu exclusivement percussif, dans une formule originale qui devrait faire mouche auprès des 3 à 12 ans, public auquel il est destiné. Sur scène, les percussionnistes Marton Maderspach et Bruno Roy incarnent deux personnages d’allure clownesque participant à une espèce de rallye à bord de la Rythmobile, un bolide tout-terrain qui vient de tomber subitement en panne. Mais voilà, ce véhicule carbure essentiellement au rythme. Il faudra donc en créer en quantité pour faire le plein, ce à quoi Pataquès et Patatras s’emploieront pendant 55 minutes en utilisant tout ce qui leur tombera sous la main. Ainsi, tout ce qu’on peut frapper, secouer et gratter sera mis à contribution de façon inventive et impressionnante.

«Nous voulons transmettre notre passion et montrer qu’il est possible de faire ce qu’on veut dans la vie, avec du travail et de la créativité» , exprime Bruno Roy, l’un des deux artistes en vedette. Pour assister à ce spectacle conçu et mis en scène par Michel G. Barrette, rendez-vous sur le site [http://www.lapetiteeglise.com].

Matthieu Pepper en rodage

Matthieu Pepper est originaire de Saint-Eustache où il a grandi en affirmant, dès l’âge de huit ans, qu’il serait un jour humoriste. Il a fait résolument la preuve qu’il avait raison, lui qui a survolé le concours En route vers mon premier gala, en 2014, et qui répand désormais son humour sur toutes les plateformes possibles (scène, radio, télévision, Web), en plus de roder son premier spectacle solo qu’il viendra présenter chez lui, à la salle du Zénith, le 19 février. L’anxiété, le rapport qu’il entretient avec son physique, la mort, les enfants ou les amitiés stériles, sont au nombre des sujets qu’il aborde dans ce premier opus révélant un personnage brouillon, souvent secoué d’un rire nerveux, lequel fait contraste avec l’individu relativement posé que l’on croise dans la vraie vie. «Fondamentalement, ce personnage, c’est moi quand j’étais un petit gars énervé et gesticulant, qui avait tellement envie de dire des choses et de faire rire les gens» , nous disait-il, récemment en entrevue.

Pour assister à ce spectacle, informez-vous auprès de la salle du Zénith: [http://lezenithsteustache.ca]. Notez par ailleurs que Matthieu Pepper est porte-parole de la Maison de soins palliatifs Sercan, à Saint-Eustache. Infos: [http://maisonsercan.ca].

À l’écran

Un vrai de vrai opéra… qu’on regarde un peu comme un film, c’est ce que vous propose L’Opéra de Montréal dans le cadre d’une projection qui se déroulera simultanément dans plus de 26 de salles du Québec, dont le Cabaret BMO Sainte-Thérèse, le dimanche 23 février à 15 h. À l’affiche: Carmen, de Georges Bizet, l’un des plus célèbres opéras de l’histoire, mis en scène par Charles Binamé, qui a fait l’objet d’une captation en mai 2019, à la Place des Arts. Un grand spectacle à petit prix: 12 $. Pour réservation: [http://www.odyscene.com » target= »_blank » title= »Consultez notre site pour obtenir plus d’information »>http://http://www.odyscene.com].

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section Concours

Concours Escapade Gourmande

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top