- PUBLICITÉ -
Passagers

Chris Pratt et Jennifer Lawrence sont les deux principaux «passagers» de ce film de science-fiction.

Passagers

De la science-fiction romantique, plutôt que d’action

Ma note: 7/10

La bande-annonce de Passagers est trompeuse, car elle présente le film comme un suspense d’action avec une histoire d’amour entre deux personnes seules à bord d’un vaisseau dans l’espace. Les moments où la tension monte d’un cran surviennent cependant beaucoup trop tard dans le récit.

Jim Preston, mécanicien à bord d’un vaisseau spatial lancé pour un voyage de 120 années vers une planète lointaine, est réveillé 90 ans trop tôt, à la suite d’un «bug» d’ordinateur. Après une année à vivre seul entouré de robots et d’androïdes, il décide de réveiller un autre passager, la journaliste Aurora. Leur relation va se développer jusqu’à ce qu’il tombe amoureux. Plus le temps passe, les anomalies sont plus fréquentes à bord du vaisseau et ils doivent tout faire afin de sauver les 5 000 passagers endormis, avant que l’explosion survienne.

Un film en plusieurs temps

La première partie, lorsque Jim est seul, est captivante. Après avoir tout essayé pour retourner en hibernation, il se résigne et accepte sa solitude. À ce moment, il profite des commodités que le vaisseau lui offre, tel que le cinéma, les jeux vidéo ou la cuisine gastronomique (l’intérieur de l’engin fait penser à un bateau de croisière). Il va également se confier au barman Arthur (Michael Sheen), un androïde à l’apparence humaine. Mais une présence humaine lui manque énormément et va l’amener à agir égoïstement. Cela apporte un dilemme éthique très intéressant qui aurait dû être exploité davantage.

Dès qu’Aurora entre en scène, c’est le côté mielleux du scénario qui est plus exploité, au lieu de se centrer sur l’histoire des éléments en panne du vaisseau. La relation des deux protagonistes devient le sujet principal, jusqu’à l’arrivée des scènes d’action, qui semblent faire oublier aux personnages (surtout Aurora) ce qui s’est passé auparavant.

Jennifer Laurence offre une excellente performance. Elle est intense et passe par une gamme d’émotions. Christ Pratt n’a pas autant de profondeur, mais il compense par son humour et sa présence à l’écran.

Les effets spéciaux sont hallucinants. Le vaisseau Avalon est magnifique tant de l’extérieur que de l’intérieur. On ressent l’effet de grandeur comparativement à la taille de ses habitants. De plus, la scène lorsqu’Aurora est dans sa piscine et que le système de gravité tombe en panne est à couper le souffle.

Les publicités mensongères risquent d’en décevoir plus d’un, car en réalité, Passagers est de la science-fiction romantique.

Enfin, découvrez le site [www.actualite-dvd.com] afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-Ray.

|

cinéma

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top