- PUBLICITÉ -
Le (futur) roi Simba est de retour

Vingt-cinq ans plus tard, le film Le Roi lion revit en prise de vue réelle.

Le (futur) roi Simba est de retour

Le Roi lion

Lisez la critique de Sébastien Trottier sur un film qui vient de prendre l’affiche dans les salles de cinéma. Cette semaine: Le roi lion.

Dans la vague des adaptations en prise de vue réelle de ses classiques, Disney propose maintenant son chef-d’œuvre Le Roi lion, fêtant cette année son 25e anniversaire.

Fidèle au récit de l’époque, le jeune Simba, futur roi de la savane africaine, sillonne le royaume auprès de son père, le roi Mufasa. Ce dernier prend à cœur de faire comprendre à son petit les enjeux de sa destinée. Cependant Scar, le frère de Mufasa et ancien héritier du trône, n’est pas du même avis. La Terre des Lions est ravagée par la trahison, la tragédie et le drame, entraînant Simba à s’exiler. Avec l’aide d’amis un peu étranges, Simba devra apprendre à grandir et reconquérir ce qui lui revient de droit.

Un scénario identique

En étant presque identique à l’original, le studio ne risquait pas de décevoir ses nombreux amateurs inconditionnels. Certains passages ont été allongés, mais on suit pratiquement pas à pas le scénario de 1994.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Évidemment, la principale différence vient de son visuel. C’est Jon Favreau qui est en charge de la réalisation. Il a effectué un excellent travail il y a trois ans, lors de la refonte du Livre de la jungle. La fourrure des animaux, leurs déplacements, les insectes, l’herbe et le reste de la nature sont d’une précision incroyable, à l’exception d’un segment où j’avais l’impression que les protagonistes flottaient légèrement au-dessus du sol.

Tous les personnages que vous avez adorés pointent leur bout du nez. En plus de ceux précédemment nommés, on retrouve le phacochère Pumbaa et le suricate Timon en maîtres de la bouffonnerie. Nala est au cœur de l’intrigue romantique, les hyènes font encore la guerre aux félins, et Zazu est toujours aussi bavard et comique en tant que majordome royal.

Hans Zimmer qui avait été extraordinaire au sein du dessin animé est à nouveau à la barre de la trame musicale. C’est l’occasion de réentendre L’Histoire de la vie, Je voudrais déjà être roi, Soyez prêtes, Hakuna Matata et L’Amour brille sous les étoiles, reprenant les paroles mot à mot. On découvre également Pour toi (Spirit en version anglaise) interprétée par Beyoncé. La salle était bondée et les gens fredonnaient au rythme de la musique.

Malgré les frissons ressentis, le côté percutant vécu pendant le visionnement du long métrage d’animation a disparu.

La semaine prochaine, il sera question du film Il était une fois à Hollywood.

D’ici là, découvrez le site [http://cine-techno.com], afin de consulter les critiques cinéma, jeux vidéo et technologiques.

Ma note: 8/10

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top