- PUBLICITÉ -
Le destin des dangereux

Le destin des dangereux: de l’action à toute vitesse!

Deux ans après le 7e volet qui a été le plus lucratif de la série, dû notamment au le décès de l'acteur Paul Walker, avant la fin du tournage, la franchise poursuit son chemin. C'est un plaisir coupable de voir ces nombreuses cascades tournées un peu partout sur la planète.

Maintenant que Dom et Letty sont en lune de miel, que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs retrouve un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches et ainsi briser le lien familial qui les unit.

Chaque long métrage a droit à son lot de nouveautés rendant les exploits surréalistes, mais tellement agréable à voir sur un grand écran. Parmi ceux-ci, il y a la course dans les rues de Cuba (c’est la première fois qu’Hollywood tourne dans ce pays), la poursuite d’un dignitaire russe dans sa limousine par des centaines de voitures sans conducteur, dans les rues de New York, le combat entre deux membres de l’équipe lors d’une émeute dans une prison, la folle course sur les étendues glacées de la mer de Barents, face à un sous-marin chargé de missiles et un sauvetage surprenant, amusant dans un avion en plein ciel.

L’absence de Paul Walker ne se fait pas sentir (les quelques références au personnage justifient son départ). La prise de galon par d’autres protagonistes (Dwayne Johnson et Kurt Russell) compense ce manque. Par contre, les justifications sont infimes pour que Deckard (Jason Statham) soit accepté aussi facilement par le reste de l’équipe.

Vin Diesel (Dom) porte toujours le film sur ses épaules et présente une facette différente de son personnage. Le couple qu’il forme avec Michelle Rodriguez (Letty) se questionne sur leur avenir qui est chamboulé par un événement très important.

Charlize, interprétant Cipher, est excellente en désagréable manipulatrice sans aucun état d’âme. Elle est une terroriste à l’ère numérique exploitant la technologie afin de mieux mener son plan à terme. Dommage qu’elle ne soit pas suffisamment développée et plus active sur le terrain au lieu de simplement (ou presque) gérer son équipe à distance.

Le scénario est prévisible, mais reste diablement efficace avec plein de rebondissements, de phrases punchées, d’éléments riches en émotions fortes, et de plus, humoristique.

Ma note: 7,5/10

La semaine prochaine, il sera question du film «Le cercle: Le pouvoir de tout changer».

Découvrez le site [actualite-dvd.com], afin de consulter les critiques et l’actualité DVD et Blu-Ray.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top